Elections 2018: Arsène Nkoghe prend ses marques dans le 5ème arrondissement

Arsène Nkoghe à son arrivée à Lalala © D.R

A l’occasion de l’ouverture de sa campagne au carrefour Lalala à droite dans le 5ème arrondissement de Libreville, le dimanche 30 septembre dernier, le candidat du Rassemblement pour la restauration des valeurs(RV), Arsène Nkoghe a tenu à entretenir les populations sur la vision qu’il entend concrétiser si jamais les populations lui accordent leur confiance au sortir de l’élection législative.

Le siège du 5ème arrondissement de Libreville considéré depuis toujours comme la chasse gardée du parti démocratique gabonais(PDG), sera au centre d’une bataille dont l’objectif final est de mettre fin à cette hégémonie dès le premier tour du vote. C’est sous cette atmosphère électrique que le candidat du RV, Arsène Nkoghe accompagné de ses 27 colistiers sont allés à la rencontre des populations de la zone dite Encore.

Prenant la parole devant une marée de personnes vêtues aux couleurs de sa formation politique Arsène Nkoghe, a tenu à rappeler son attachement à cette circonscription. « je joue à domicile, ca fait quarante ans que je vis dans le 5ème arrondissement, je suis chez moi ici”, a-t-il lancé. Personne n’est plus fils de cet arrondissement que d’autres a-t-il lancé avant d’ajouter que son engagement social auprès de siens se traduit par les actions menée par le biais de l’Association des jeunes émergents volontaires (AJEV) dont il est membre.

A l’endroit de ceux qui mènent une campagne de dénigrement contre il a relevé que l’éducation chrétienne qu’il a reçue l’empêche de répondre à ses attaques enfantines dont il n’accorde aucune valeur. Dans la foulée, il a  plutôt invité ces derniers à plus travailler pour le bienêtre des populations qui les ont envoyé les représenter.

Enfin, en tant que fils du terroir,  les sages ont remis solennellement à celui qu’ils souhaitent voir au palais Léon Mba le 6 octobre prochain une torche indigène qui symbolise la lumière qui va l’accompagner lui et son équipe au cours de cette bataille électorale.

Laissez votre commentaire