Election à la Fégafoot: Bosco Alaba Fall dans la course!

Bosco Alaba Fall déposant sa canditure à la présidence de la Fegafoot © D.R

Ce 1er mars 2018, au siège social de l’A.O CMS sis à Libreville au quartier Montagne-Sainte, Bosco Alaba Fall a annoncé sa candidature à la prochaine élection fédérale de la Fédération gabonaise de football; institution qu’il entend réformer une fois porté à la tête. Après cette annonce,  et pour être en phase avec lui-même, le candidat est allé déposer son dossier du côté de la Fégafoot à Owendo.



Une semaine après la sortie médiatique au cours de laquelle il faisait remarquer la violation flagrante des textes en rapport avec l’organisation de l’élection du nouveau bureau de la Fédération gabonaise de football (Fégafoot) prévue pour ce 31 mars à Libreville, Bosco Alaba Fall, président fondateur de l’AO CMS, s’est déclaré candidat au bureau exécutif de la Fégafoot. Une candidature pas étonnante. Car depuis le début de cette année, il se susurrait  qu’il allait se porter candidat à ce scrutin.

Pour mettre terme à ce qu’on peut qualifier d’énigme, Bosco Alaba-Fall s’est officiellement déclaré candidat au poste Exécutif de la Fégafoot. Cette annonce solennelle a eu lieu ce matin à Montagne-Sainte, à la faveur d’un point-presse qui a drainé du monde.

Dans sa déclaration, le candidat ne s’est pas privé de dresser un diagnostic du football local qui n’est plus rond mais oval, selon  lui. «Cette  déformation du genre se traduit par des dysfonctionnements organisationnels et fonctionnels. En un mot, notre Sport roi est plongé dans un état comateux qui semble irréversible», a-t-il déclaré.  

Pour Bosco Alaba-Fall, lorsqu’on aime son  pays et le football en particulier «on ne doit pas accepter la fatalité, l’incompétence, l’impunité, l’opacité et le favoritisme». Pour sortir de cette situation critique, l’ancien procureur de la République près du tribunal de première instance de Libreville entend faire du football gabonais une institution forte et transversale qui doit «véritablement» intégrer les vertus du sport.

Face aux médias, l’homme de loi propose également une vision de football construite autour des standards nationaux et internationaux. «Cette nouvelle organisation sera articulée autour d’un cadre juridique conforme à nos statuts, règlements et à ceux de la Fifa», a-t-il déclaré. Avant d’expliquer que cette nouvelle gestion passe notamment  par un management bâti autour des règles de gestions transparentes.

Pour être conforme aux règles d’éthique, Bosco Alaba Fall a indiqué qu’il a démissionné au poste de président de l’Association des clubs professionnels; une fonction qu’il occupait depuis 12 ans.

Laissez votre commentaire