Election 2018: Wilfried Mbeng ouvre stratégiquement sa campagne à Oyem

Wilfried Mbeng, candidat RHM-UN à l’élection législative et tête de liste aux locales au 2ème arrondissement d'Oyem © D.R

Le vendredi 28 septembre dernier, l’Union nationale (UN) a ouvert officiellement sa campagne en présence du sénateur Jean Christophe Owono au quartier  Mfoul dans la commune d’Oyem. Au cours de cette cérémonie, le candidat à l’élection législative et tête de liste aux locales dans le deuxième arrondissement de ladite circonscription électorale, Wilfried Mbeng a qualifié cette entame tardive de simple démarche stratégique.    

L’aile dure de l’opposition gabonaise UN, qui fait partie de la Coalition de la nouvelle république (CNR) compte tirer son  épingle du jeu au cours du scrutin qui se tiendra le 6 octobre prochain. C’est aux cotés de l’actuel vénérable de la commune d’Oyem Jean Christophe Owono Nguema que le candidat s’est présenté devant une foule de militants et sympathisants venus nombreux pour écouter le message qui leur sera livré.

Dans sa prise de parole Wilfried Mbeng est revenu sur les motivations de ce présumé démarrage tardif, que lui et les siens qualifient de procédure stratégique qui leur permet de mettre toutes les chances de leurs côté. L’étape du débat est déterminante quand on veut prendre l’avantage sur ses adversaires au cours d’une élection, c’est pourquoi la dernière semaine de débat reste décisive. A ce propos, « le défi que nous relèverons à l’Assemblée nationale  et dans les conseils départementaux et municipaux, consistera à proposer des solutions qui permettront de mieux contrôler l’action de l’Etat notamment ».

Wilfried Mbeng et ses 18 colistiers ont entamé un porte à porte auprès des populations afin de mieux leur expliquer le rôle qu’ils joueront une fois élus. Selon lui, c’est au parti au pouvoir de rendre des comptes au peuple. « Nous n’avons aucun bilan à défendre comme on l’entend ici et là. C’est plutôt à nos adversaires de le faire car, depuis 2010 si l’on s’en tient au conseil des ministres délocalisé à Oyem, rien de ce qui a été annoncé n’a été réalisé », a-t-il précisé.

L’Union nationale aura pour adversaire politique, Démocratie nouvelle (DN), Les Démocrates (LD) et Estelle Ondo candidate indépendante. Enfin, le poulain de Zacharie Myboto, se donne pour ambition d’améliorer le cadre de vie socio-économique, faire la promotion de l’économie sociale et solidaire, l’intensification de la coopération décentralisée et la solidarité nationale, entre autres.

Laissez votre commentaire