mercredi,23 septembre 2020
Accueil A La Une Egalité des genres : les femmes entre défis, opportunités, droit et autonomisation

Egalité des genres : les femmes entre défis, opportunités, droit et autonomisation

« Les femmes, l’entreprise et le droit », tel est l’intitulé du rapport de la Banque mondiale (BM) présenté ce jeudi 30 janvier 2020 à Libreville. Ouvert par Abdoulaye Seck directeur des opérations de la Banque mondiale qui a rappelé que « l’égalité entre les sexes passe par une volonté politique des gouvernements, de la société civile et des organisations internationales », ces assises ont été marquées par la présence des Premières dames du Gabon Sylvia Bongo Ondimba, de la République démocratique du Congo (RDC) Denise Nyakuri Tshisekedi et du Burkina Faso Sika Kaboré, et de plusieurs membres du gouvernement. 

Lancé ce jeudi 30 janvier 2020 à Libreville, le Rapport de la Banque mondiale (BM) intitulé « Les femmes, l’entreprise et le droit 2020 », a permis de mesurer à la fois les progrès réalisés en matière d’autonomisation de la femme, mais aussi le chemin qu’il reste encore à parcourir. Placé sous le thème des « défis et opportunité pour l’autonomisation économique des femmes en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale », ces assises ont permis d’évoquer un certain nombre de sujets capitaux pour un développement économique harmonieux et harmonisé. 

Gabon Gabonmediatime Sylvia Bongo
Sylvia Bongo Ondimba entouré des premières dames de la RDC Denise Nyakuri Tshisekedi et du Burkina Faso Sika Kabor © GMT

En effet, soulignant le fait que « l’égalité entre les sexes passe par une volonté politique des gouvernements, de la société civile et des organisations internationales », Abdoulaye Seck directeur des opérations de la Banque mondiale a indiqué qu’en évaluant 190 économies, et en mesurant les lois et réglementations discriminatoires dans huit domaines suivant les étapes de la vie professionnelle d’une femme, il apparaît qu’en Afrique de l’Ouest et du centre, de nombreux progrès ont été réalisés

Saisissant cette opportunité, la première dame du Gabon Sylvia Bongo Ondimba a souligné que « tous les leviers doivent être mis en place pour éradiquer le phénomène des violences sexuelles faites aux femmes », un combat également soutenu par Sika Kaboré et Denise Nyakuri Tshisekedi. Également présente à ces assises, Prisca Koho Nlend ministre de la Promotion et de l’lntégration de la femme au développement, a quant à elle soulignée l’importance de la « libération du potentiel féminin » et « l’engagement des autorités pour l’autonomisation des femmes ». 

Entre « parité pour l’accès à l’éducation » et « l’urgence d’agir vite et tous ensemble » pour favoriser mobilité, travail, rémunération, ou encore entrepreneuriat féminin, ces assises permettront d’identifier les bonnes pratiques, d’intégrer une analyse économique et surtout d’inspirer les réformes globales. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt