mardi,14 juillet 2020
Accueil A La Une Efficacité de la chloroquine: le Copil va apprécier le facteur risque

Efficacité de la chloroquine: le Copil va apprécier le facteur risque

Ce samedi 23 mai 2020 à l’occasion de son point de presse quotidien, le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, porte-parole du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon (Copil-Coronavirus), est revenu sur l’une des études internationales ayant révélé l’inefficacité et la nocivité de la chloroquine et l’hydroxychloroquine. Il a notamment annoncé que le comité scientifique va apprécier le degré de risque  présenté par ces médicaments et décider ensuite de la pertinence de les maintenir dans le protocole thérapeutique ou éventuellement de les retirer. 

Global Media Time Gifpx

Ni la chloroquine, ni son dérivé l’hydroxychloroquine ne se montre efficace contre la Covid-19 chez les malades hospitalisés, et ces molécules augmentent même le risque de décès et d’arythmie cardiaque c’est le substance,  le substrat de l’étude réalisée par The Lancet, une revue scientifique britannique sur l’efficacité de la  chloroquine. 

Les conclusions d’une étude à laquelle le le Dr. Guy Patrick Obiang, vice-président du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon comme d’ordinaire a été contraint d’y répondre ayant   précisé que toutes les études ne sont pas vérités d’évangile et que parfois « les études scientifiques peuvent également se contredire ». C’est pourquoi il poursuivi en expliquant sur cet aspect de contradiction que « il y a une autre étude coréenne qui est parue hier et qui montre l’efficacité de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine chez les personnes qui ne présentaient pas des formes compliquées de Covid-19 »,a-t-il déclaré. 

Cela dit, conscient de l’importance d’une telle question pour l’opinion mais également pour le comité scientifique, le porte-parole du Copil-Coronavirus a affirmé qu’une appréciation sera faite sur l’administration de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine. « Nous allons nous nous asseoir pour voir est ce qu’il faut continuer avec la chloroquine, elle qu’elle doit être administrée dans certains cas, ou est ce qu’il faut retirer la chloroquine dans le protocole therapeutique national, une communication vous sera faite à cet effet ». 

Cela dit, bien que montrant une grande volonté à s’assurer du degré de nocivité ou pas de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine,  le comité scientifique fait croire en l’idée qu’il a commencé à administrer aux patients ce protocole thérapeutique, en faisant uniquement confiance aux données et avis étrangèrs quand pour le covid-Organics, solution qui peu à peu, trouve l’assentiment de tous,  le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus se montre toujours réticent et un tantinet réfractaire à son usage.

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Lauris Pembahttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en droit Public, je suis passionnée par le journalisme depuis des années. J'anime l'actualité au quotidien sur GMT depuis son lancement en juillet 2016.
Agasa Pub Pavé Portrait Agence Gabonaise de Sécurité Alimentaire
Street 103 Gabon Gmt