vendredi,14 mai 2021
AccueilActualitésAdministrationEDGE: Solange Okome Beka dénonce la roublardise du secrétaire général du ministère...

EDGE: Solange Okome Beka dénonce la roublardise du secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur

C’est lors d’un cinglant point de presse tenu le vendredi 9 avril dernier que le Pr. Véronique Solange Okome Beka, Directrice de l’Ecole Doctorale des Grandes Ecoles (EDGE) a décidé d’en découdre avec le secrétaire du ministère de l’Enseignement supérieur le Pr. Frédéric Mambenga Ylagou. Pour cette dernière, la note ordonnant la suspension de la structure qu’elle dirige est « un acte d’insubordination, qui outrage l’autorité de madame la Première Ministre ».

Sans fioritures, la Directrice de l’Ecole Doctorale des Grandes Ecoles a dénoncé la roublardise de son confrère le Pr. Frédéric Mambenga Ylagou, actuel Secrétaire général du ministère de tutelle. Lequel a, par note n°000192/MESRSTTENCFC du 07 avril 2021, ordonné la suspension des activités de l’Ecole Doctorale des Grandes Ecoles (EDGE). 

Omettant volontiers le fait que l’EDGE « est un établissement public créé par l’arrêté n°0182/MERS du 2 février 2016 du Ministre de l’Enseignement Supérieur de l’époque », rappelle-t-elle.

Pour le Pr. Véronique Solange Okome Beka, il s’agit ni plus ni moins que d’ un acte d’insubordination, qui outrage l’autorité de Madame la Première Ministre, Cheffe du Gouvernement ». En effet, dans sa lettre n°0260/P/CAB-PMCG/DENESRSCJS/APGO du 21 septembre 2020, Rose Christiane Ossouka Raponda exigeait la « cessation de ce dysfonctionnement ». Non sans manquer de donner instruction à la tutelle de procéder à l’installation bloquée de cette dernière.

Par ailleurs, le Chef du gouvernement saluait la témérité de l’équipe dirigeante de l’Ecole Doctorale des Grandes Ecoles. Non sans l’inviter « à persévérer dans l’effort pour offrir aux jeunes chercheurs gabonais des outils de référence qualitatifs », avait indiqué Rose Christiane Ossouka Raponda dans ladite lettre. En outre, la Directrice de l’EDGE s’étonne de l’indifférence des directeurs généraux des 3 écoles dont sont issus leurs étudiants. Lesquels avaient été instruits d’organiser la passation des charges, et de faire le bilan financier, administratif et académique de leur gestion, depuis 2016 à ce jour.

Au terme de son propos, le Pr. Véronique Solange Okome Beka a appelé le ministre de tutelle le Pr. Patrick Mouguiama Daouda à prêter une attention singulière aux différents dossiers qu’elle lui a récemment transmis. « Qu’il me soit permis de dire que j’ai transmis à Monsieur le Ministre, le dossier sur toutes les magouilles académiques, scientifiques et administratives de ceux qui me combattent. Ce dossier frauduleux porte sur les soutenances qui ne respectent aucune norme académique, et des graduations irrégulières au CAMES », a-t-elle conclu. Autant dire que la bataille est loin d’être finie. Nous y reviendrons !

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Publicité Sunu Assurances Refresh Airtel Prevoyance