vendredi,22 janvier 2021
Accueil A La Une Edgard Owono Ndong: «Serge Mabiala est un élément fragile aux ambitions démesurées...

Edgard Owono Ndong: «Serge Mabiala est un élément fragile aux ambitions démesurées et égoïstes»

C’est la sortie offensive et tranchée du 3e Vice-Président du Rassemblement pour la patrie et la Modernité (RPM) à l’occasion d’un point de presse donné au siège de son parti politique en réaction au départ de Serge Maurice Mabiala pour le Rassemblement héritage et modernité de Michel Menga. Pour Edgard Owono Ndong, cette transhumance de l’ancien ministre ne surprend guère au regard de ses velléités et ambitions aux relents démesurés et égoïstes. 

Edgard Owono Ndong n’y est pas allé par le dos de la cuillère ce mercredi 16 décembre 2020, aux termes d’un point de presse pendant lequel il est revenu sur le départ de l’ancien ministre et cadre du RPM Serge Maurice Mabiala, qui rejoint avec armes et bagages le camp de Michel Mengue et celui du Rassemblement Héritage et modernité (RHM). 

Pour le député du deuxième siège du canton Ellelem dans la province du Woleu-Ntem, la dernière manoeuvre de Serge Maurice Mabiala est un secret de polichinelle car il est connu de notoriété publique dans le parti que son ambition s’inscrivait dans l’individualisme carriériste. « Serge Maurice Mabiala avait, du reste, déjà été identifié, depuis son élection, comme un élément fragile aux ambitions démesurées et égoïstes ayant perdu toute humilité et sagesse », a-t-il déclaré. 

Et le 3e Vice-Président du Rassemblement pour la patrie et la Modernité de poursuivre en indiquant qu’en réalité « Michel Menga M’Essone et son acolyte Serge Maurice Mabiala qui vient officiellement de le rejoindre, sont des éléments en service commandé, qui ont platement capitulé devant le régime d’Ali Bongo et se sont compromis avec lui », a-t-il ajouté. 

Edgard Owono Ndong, un des élus du peuple n’ayant pas cédé aux menaces de Michel Menga qui a sommé tous les députés du RPM élu sous la bannière RHM à rejoindre son parti met à nu les réelles visées de cette démarche de Serge Maurice Mabiala et de l’actuel ministre de la Culture.  « Par leurs agissements, ces personnages cherchent à faire croire au pouvoir en place, qu’en contrepartie d’avantages matériels ou de postes politiques, ils sont capables d’affaiblir le camp de l’opposition patriotique en le divisant, et d’apporter dans leur forfaiture une force politique résolument engagée dans la lutte pour l’alternance et le changement », a-t-il indiqué.

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Bestheinfusion