lundi,6 février 2023
WEB_BICIG_12-14_CréditFêteÀLaCarte_729x94px
AccueilA La UneEboulement du PK8: pas d’eau ni de titre foncier pour les familles...

Eboulement du PK8: pas d’eau ni de titre foncier pour les familles relogées à Bikélé

Ecouter cet article

Le gouvernement de Rose Christiane Ossouka Raponda aurait-il floué les familles impactées par l’éboulement survenu au quartier PK8 dans le 6ème arrondissement de Libreville ? C’est la question qu’on pourrait se poser au vue des informations relayées ce mercredi 30 novembre 2022 par le quotidien L’Union faisant état non seulement de l’absence d’eau dans plusieurs habitations où lesdites familles ont été relogées mais aussi l’inexistence de titre foncier. 

C’est le samedi 12 novembre dernier à coup de renfort médiatique que le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda accompagné d’une délégation ministérielle a procédé à la remise officielle des clefs des villas aux familles sinistrées de l’éboulement mortel du PK8. Si cette action avait été fortement saluée au sein de l’opinion, pour les bénéficiaires celle-ci présente quelque peu un goût d’inachevé. 

Et pour cause, le quotidien L’Union dans sa parution n°14 090 de ce mercredi 30 novembre révèle que malgré l’équipement complet des logements, quelques problèmes demeurent du fait d’inachèvement de certains aspects des maisons. En effet, plusieurs habitations, hormis celle accueillant les survivants de la famille endeuillée, ne disposeraient pas d’adduction en eau. « Je suis obligé de m’abonner chez un voisin qui est installé ici depuis longtemps et à qui je reverse 10 000 FCFA par mois pour avoir de l’eau », a confié l’un des occupants. 

Une situation pour le moins incommodante et qui rend difficile l’usage des toilettes mais aussi des autres appareils domestiques utilisant généralement de l’eau installés dans les habitations. Autre préoccupation et non des moindres, les bénéficiaires ne disposeraient pas encore de titre foncier.

Selon nos confrères à ce jour, ces derniers ne sont qu’en possession de simple attestation, de quoi susciter des inquiétudes. Vivement donc que le gouvernement Ossouka Raponda répond promptement à ces légères difficultés même si pour l’heure les familles semblent satisfaites du geste posé. Nous y reviendrons!

Mondjo Mouega
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lancement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Rédacteur en chef

Laisser un commentaire

1 Laisser un commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Loozap
30 novembre 2022 à 22h04min 22 h 04 min

Ça a été une bonne solution sur le coup mais ça devient vraiment difficile, comment vont-ils faire sans eau ?

Enami Shop
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x