mercredi,23 septembre 2020
Accueil A La Une Eaux et Forêts: signature d’un accord entre le SYNAPEF, le SYNAGREN et...

Eaux et Forêts: signature d’un accord entre le SYNAPEF, le SYNAGREN et la tutelle

Après plusieurs mois d’une grève générale illimitée aux multiples rebondissements, le Syndicat National des Professionnels des Eaux et Forêts (SYNAPEF) et le Syndicat National des Gestionnaires des Ressources Naturelles (SYNAGREN) viennent de trouver un accord avec la tutelle. Mettant un terme à une paralysie au sein du ministère des Eaux et Forêts, cet accord permet notamment de « garantir une meilleure exécution du service public ».

Trois mois. C’est le temps qu’aura duré le mouvement de grève lancé par le Syndicat National des Professionnels des Eaux et Forêts (SYNAPEF) et le Syndicat National des Gestionnaires des Ressources Naturelles (SYNAGREN). Ponctué le 1er septembre dernier par des images très peu reluisantes d’agents des Eaux et Forêts « matés » par la gendarmerie nationale au sein même du ministère, ce mouvement a finalement trouvé son épilogue.

En effet, comme le souligne un communiqué dudit ministère, daté de ce lundi 7 septembre et parvenu à la rédaction de Gabon Media Time, un protocole d’accord de fin de grève a été signé le 4 septembre dernier entre la tutelle et les deux organisations syndicales. Mettant un terme à trois mois de grève, cet accord « permet de préserver le climat social, de promouvoir le dialogue, et de garantir une meilleure exécution du service public » comme l’a souligné Lee White, ministre des Eaux et Forêts.

Indiquant sa volonté de « tout mettre en œuvre pour que les engagements pris au titre de cet accord soient respectés », le membre du gouvernement s’est donc dit prêt à accompagner les organisations syndicales vers la voie de la satisfaction de leurs revendications. Une initiative saluée par le SYNAPEF et le SYNAGREN, qui se sont pour leur part engagés à suspendre tout mouvement de grève. 

Par ailleurs, le ministre des Eaux et Forêts a battu en brèche les soupçons de pots de vin qui auraient été versés à certains syndicalistes pour mettre fin à cette grève, en rappelant notamment que le « chef de l’Etat conduit actuellement une politique de tolérance zéro face aux pratiques de corruption qui ont un impact néfaste sur les finances publiques ».

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt