Eau et électricité: RusHydro veut reprendre la SEEG

Le vendredi 2 mars 2018, Dmitri Kourakov, ambassadeur de la fédération de Russie au Gabon, a annoncé l’arrivée prochaine, du numéro 2 mondial en matière de centrales hydroélectriques, RusHydro. Ce dernier devrait donc bientôt apporter son expertise, à un pays dont les difficultés criantes en matière d’accès à l’électricité sont sans cesse décriées.



Deuxième producteur mondial d’énergie hydroélectrique, RusHydro devrait donc bientôt apporter une expertise dont le pays en a grandement besoin. En effet, les difficultés actuels en matière d’accès à l’eau et à l’électricité, qui ont conduit l’Etat gabonais à rompre le contrat qui le liait à Veolia, constituent un des défis majeurs que doit relever le gouvernement gabonais.

Conscient de ses manques criards, dont les populations sont les principales victimes, l’expertise de ce géant Russe au capital de 9,6 milliards de dollars, permettrait au Gabon de bénéficier de solutions adaptées au problème récurrent d’accès à l’électricité d’une part, mais aussi de développer un plan d’industrialisation moderne pour le pays.

Au cours de sa conférence de Dmitri Kourakov, s’est «félicité de l’intérêt croissant des entreprises russes à la coopération avec le Gabon dans les secteurs pétrolier, minier et forestier. De la dynamique positive du développement dans le domaine de l’éducation et de la formation notamment avec le doublement du nombre de bourses allouées».

Laissez votre commentaire