Dynamique unitaire dénonce l’ingérence du Maroc dans les affaires du Gabon

Assemblée générale de Dynamique Unitaire à Awendjé © GMT

Le samedi 8 décembre derniers, le bureau confédéral de la centrale syndicale Dynamique unitaire (DU) a, par la voix de son troisième Vice-Président Chantale Mackossot,  tenu à fustiger l’ingérence du Roi du Maroc Mohammed VI dans les affaires intérieures du Gabon. Cette sortie intervient au moment où de nombreux médias internationaux se sont fait l’écho de l’interventionnisme du souverain marocain qui aurait pesé pour le transfert du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba dans ce pays du Maghreb.

Dans ce communiqué, l’organisation syndicale n’est pas passée par quatre chemins pour mettre en garde le roi du Maroc, qui depuis la survenance des ennuies de santé du président est au coeur des décisions prises ces dernières semaines. Une situation que voient d’un mauvais oeil de nombreux observateurs et acteurs politiques du pays.

Après l’hospitalisation du numéro un gabonais à Ryad, ce dernier a été conduit à Rabat dans un hôpital militaire puis transféré dans sa résidence privée pour poursuivre sa convalescence, décision selon DU prise par le souverain marocain en complicité avec la première dame sylvia Bongo Ondimba. Une attitude jugée inacceptable par la confédération syndicale qui estime qu’Ali Bongo etant le président de la République gabonaise, seules les autorités gabonaises doivent en être les seules à entreprendre une initiative de ce genre.

Aussi, face à la vaste campagne médiatique et la diffusion des vidéos qui,  selon la porte-parole de circonstance sont des grossiers montagnes orchestrés par les autorités marocaines et leur presse, le bureau confédéral a indiqué que cette attitude ne fait que conforter légitimement les soupçons de décès ou d’inaptitude définitive d’Ali Bongo à occuper le fauteuil présidentiel.

Par ailleurs,  DU a mis en garde le roi du Maroc suite à ses agissements, au regard de l’indépendance et de la souveraineté du Gabon et de son peuple. «La confédération syndicale dynamique unitaire met en garde le roi du Maroc, dont les agissements sont un mépris pour les institutions de la République et le peuple gabonais, et lui rappelle que le Gabon n’est pas le sahara occidental, territoire qui aspire naturellement à son indépendance parce que vivant sous le joug colonial de l’armée marocaine », a déclaré Chantale Mackossot.

Laissez votre commentaire