Dynamique unitaire appel à la paralysie de l’administration et au boycott de la Can

Il s’est tenue une assemblée générale de la confédération syndicale dynamique unitaire, ce samedi 7 janvier 2017 à partir de 10h00 au quartier Awendjè dans le 4ème arrondissement Libreville, trois points principaux inscrit à l’ordre du jour, notamment « la situation sociale délétère au Gabon, le plan caché du Gouvernement par rapport aux mesures d’austérité à venir et la conduite à tenir » ont marqué la circonstance, après le mouvement d’humeur antérieur suspendu le 30 mai 2016 dernier.

La confédération syndicale dynamique unitaire est montée une fois de plus au créneau ce week-end à l’occasion d’une assemblée générale,  s’indignant sur « la non prise en compte de leur cahier de charges déposé une deuxième fois le  1er décembre 2016 au cabinet du Premier Ministre » et le langage silencieux du gouvernement au regard de leurs revendications, c’est en main levé, qu’ils ont décidé à l’unanimité de « la reprise dès le 9 janvier 2017 de la grève générale dans toutes les administrations publiques, parapubliques et privées, qui de facto prend un caractère illimité dans le temps » ont-ils résolu.

Puis, la dynamique unitaire a vigoureusement dénoncé collégialement « la tenue de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui a absorbé des centaines de milliards de francs CFA, au détriment de l’amélioration des conditions de vie et de travail très précaires des agents publics et du développement socio-économique du pays » qu’ils condamnent  en s’insurgeant contre « les mesures d’austérité en rapport avec la mise en œuvre des plans d’ajustements structurels du FMI (suppression des primes et autres avantages, gel des recrutements, réduction des salaires, suppression des bourses d’études et de mise en stages » qui indignent les agents publics.

Pour finir, le bureau confédéral demande aussi « la fin de la détention arbitraire et inhumaine de tous les prisonniers politiques dont Bertrand ZIBI ABEGHE, Landry AMIANG, préalable inaliénable à toute négociation avec le Gouvernement, compte tenu du fait que les syndicats sont des agents de défense et de promotion des droits de l’Homme » appelant massivement à boycotter la can.

Laissez votre commentaire