Dr Sylvie Nkoghe Mbot : «Nous sommes des témoins vivants des violences post-électorales»

Dr Sylvie Nkoghe Mbot © GMT

Le mercredi 21 juin dernier, à l’hôtel Radisson Blu de Libreville, le Dr Sylvie Nkoghe Mbot, a livré quelques confidences aux journalistes, en marge de la rencontre entre  la délégation de la Cour pénale internationale (CPI), l’opposition gabonaise et de la société civile.

Rappelant, que sa présence à l’hôtel Radisson Blu, est due à l’appel de la délégation de la CPI arrivée au Gabon, suite aux plaintes déposées successivement par le Gouvernement et l’opposant Jean Ping, pour que la lumière soit faite sur les violences post-électorales.

L’activiste-syndicaliste, a révélé à Gabon Media Time,  sa satisfaction sur la venue de ladite délégation : «nous sommes des témoins vivants des violences post-électorales. Nous sommes venus dire de vive voix, ce que nous avons vu et vécu, c’est un soulagement pour les familles des victimes qui seront rassurées par la mission de la CPI», a-t-elle déclaré.

Pour rappel, le Dr Sylvie Nkogue Mbot , présidente de l’ONG Hippocrate avait été arrêtée par les agents de la Direction générale de la contre ingérence, communément appelée B2, le 10 octobre 2016, une arrestation qualifiée «d’injuste et arbitraire».

Laissez votre avis