samedi,26 septembre 2020
Accueil Derniers articles Dr. Obiang Ndong: «les mesures d'allégement ne signifient pas aller passer les...

Dr. Obiang Ndong: «les mesures d’allégement ne signifient pas aller passer les vacances au village»

C’est à la faveur de son 84ème point de presse tenu ce lundi 6 juillet 2020 que le porte-parole du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre la pandémie de coronavirus (Copil-Coronavirus), Dr. Guy-Patrick Obiang Ndong a indiqué que l’allègement des restrictions de liberté ne signifie pas que la lutte est terminée. Selon lui, l’heure n’est pas à aller passer des vacances au village, du fait de la présence de la maladie qui circule encore de « manière active » au Gabon. 

Le gouvernement a allégé les mesures restrictives imposées dans le cadre de la réduction de la propagation de la Covid-19 au Gabon. Mais selon le porte-parole du Copil-Coronavirus, cette décision ne signifie pas que le combat contre le coronavirus a déjà connu son épilogue. C’est donc sur une note de sensibilisation qu’il a appelé les populations à éviter les déplacements non essentiels, notamment vers les provinces. 

« Le fait d’avoir allégé les mesures ne signifie pas que le gouvernement n’insiste plus sur la limitation des déplacements non essentiels. Pour l’instant, l’heure n’est pas à aller passer les vacances au village, l’heure n’est pas à faire des balades. Tout simplement parce que la maladie circule encore de manière active dans notre pays. Il faudrait que nous puissions protéger les autres en adoptant les comportements responsables », a laissé entendre Dr. Guy-Patrick Obiang Ndong.  

Revenant par ailleurs sur l’obligation gouvernementale d’exiger des tests négatifs à la Covid-19 aux personnes souhaitant se rendre à l’intérieur du pays, il a indiqué que cette décision se justifie par le fait qu’il faudrait « freiner la propagation massive du virus vers les provinces », lesquelles concentrent par ailleurs une forte population des personnes ayant « un âge supérieur à 65 ans », et qui peuvent être « vulnérables face au virus ».

Si le discours du porte-parole du Copil-Coronavirus sonne assez pertinent, il faut noter qu’il intervient un peu tard compte tenu de la présence du coronavirus qui circule désormais dans toutes les provinces du Gabon. Il  va sans dire que la stratégie de dépistage pour se déplacer vers l’intérieur du pays pourrait paraître vaine. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Street 103 Gabon Gmt