dimanche,9 août 2020
Accueil A La Une Doing Business : les exemples à suivre du Togo, du Nigeria et...

Doing Business : les exemples à suivre du Togo, du Nigeria et du Kenya

Alors que le Gabon stagne pour le moment à la 169ème place du classement Doing business, plusieurs États africains qui hier encore,  étaient moins bien classés, ont opéré des changements importants qui leur sont aujourd’hui profitables. Ainsi, le Togo, le Nigeria, le Kenya ou encore le Rwanda pour ne citer que ces derniers, sont des pays qui ont connu de nombreuses crises et qui sont désormais des exemples à suivre pour le Gabon. 

- Advertisement -Global Media Time Gifpx

C’est peutêtre la plus belle réussite du continent en matière de développement, mais aussi d’amélioration du climat des affaires. Le Rwanda après être passé par des années difficiles, réussit aujourd’hui un tour de force qui suscite de l’admiration. 38ème mondial juste à six places derrière la France cinquième puissance mondiale, le pays de Paul Kagamé est un exemple qui pourrait logiquement inspirer le Gabon d’Ali Bongo Ondimba. 

Tout aussi intéressant dans son approche, le Togo qui est aujourd’hui un partenaire privilégié du Gabon en matière d’importation notamment de produits pétroliers, vient de faire un bond qualitatif de 40 places au dernier classement Doing Business. 97ème sur 190, le pays de Faure Gnassingbé fait un bond considérable. Considéré comme le pays le plus grand réformateur du continent, le Togo aussi pourrait inspirer le Gabon qui suit de près cet élan de réformes. 

A l’instar de ces deux pays, le Nigeria, le Kenya, Djibouti et le Zimbabwe, constituent également des exemples qui pourraient servir de variable d’ajustement au Gabon. Avec des réformes visant à adapter son Code du commerce afin de faciliter l’accès au crédit, protéger davantage les actionnaires minoritaires et améliorer les procédures de recouvrement de créances, Djibouti réussit là où le Gabon pêche encore. 

169ème mondial et 40ème en Afrique dans l’index Doing business 2020, le Gabon se voit donc contraint de s’inspirer de méthodes visant à encourager l’investissement et faciliter le climat pour les PME. Or, dans l’état actuel des choses, les entrepreneurs paient la lourdeur administrative, même si l’Agence nationale de la promotion des investissements (ANPI-Gabon) tente d’implémenter de nouvelles méthodes pour améliorer le climat des affaires. 

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt