Distribution de kits aux infirmeries scolaires: la CNAMGS réaffirme son engagement

La distribution de kits aux infirmeries scolaires par la Cnamgs se poursuit © GMT

La Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), en partenariat avec le ministère de la Protection sociale, a procédé ce lundi 23 avril 2018, à la distribution de kits pharmaceutiques aux infirmeries de trois établissements scolaires de Libreville. Cette campagne rentre dans le cadre de son programme de relance des pharmacies hospitalières élargies aux établissements scolaires du Gabon.

Deux semaines après le lancement officiel de sa campagne au lycée national Léon-mba, la Cnamgs, par le truchement du conseiller du ministre de la Protection sociale, Justin Ondo Essono, a équipé les infirmeries des établissements de Libreville et sa périphérie. Pour cette troisième étape, quatre structures scolaires ont été ciblées. Il s’est agi entre autres, du collège Raymond Boukat, le collège André Gustave Anguille, le CES public d’Alenakiri et le lycée technique Omar Bongo.

C’est donc ces 4 établissements secondaires, respectivement, dont un situé à Mindoubé dans le 5e arrondissement de la commune de Libreville, et trois autres situés dans le 1er arrondissement de la commune d’Owendo, qui ont bénéficié de la gracieuse mesure de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale.

Selon le conseiller du ministre de la Protection sociale, Justin Ondo Essono, cette initiative vise nécessairement à préparer le futur d’une jeunesse qui se doit d’être en bonne santé. «Nous venons ici procéder à la remise des kits de produits pharmaceutiques à l’endroit de nos établissements. Naturellement, il n’y a pas d’avenir si on n’est pas en bonne santé. Le chef de l’État veut une jeunesse en bonne santé, c’est la raison pour laquelle les médicaments arrivent au coeur de l’établissement pour toucher la jeunesse, là où elle reçoit le savoir», a-t-il martelé avant d’exhorter les bénéficiaires à en faire bon usage.

Un appel, en vertu de l’urgence, qui a reçu un écho favorable auprès des attributaires. «Ce don arrive à point nommé. Avant, en cas de problème de santé, nous étions obligés d’évacuer nos élèves dans une structure médicale plus appropriée. Je suis désormais convaincu que ces transferts ne se feront plus en masse. Le corps médical ici présent en fera bon usage», a indiqué Armand Christian Liele, proviseur du lycée technique Omar Bongo, à ses hôtes.

Ce programme qui concerne,  dans un premier temps, tous les établissements scolaires de l’Estuaire, s’inscrit dans la mise en œuvre du plan quinquennal 2018-2022 de la Cnamgs, dont la stratégie s’appuie sur la prévention sanitaire et la solidarité. Une campagne qui selon la Cnamgs, s’étendra dans les semaines qui suivent aux huit autres provinces du Gabon.