Distribution de kits aux infirmeries scolaires: la CNAMGS poursuit son périple

Guy-Francis Bignoumba, conseiller du DG de la Cnamgs au proviseur du lycée de Melen © GMT

Dans le cadre de son programme de relance des pharmacies hospitalières élargi aux établissements scolaires de la capitale, la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) en partenariat avec le ministère de la Protection sociale a procédé, ce mercredi 18 avril 2018 à la distribution de kits pharmaceutiques aux infirmeries de trois établissements scolaires de Libreville.

Une semaine après le lancement officiel de sa campagne, au lycée national Léon-mba, la Cnamgs, par l’entremise du conseiller du directeur général, Guy-Francis Bignoumba et en présence du conseiller du ministère de la Protection sociale, Justin Ondo Essono, a renfloué les infirmeries d’autres établissements de Libreville et sa périphérie. Les établissements concernés cette fois ci étaient entre autres, le lycée Jean Baptiste Obiang Etoughe (Sibang), le lycée évangélique Nang Essono Samuel (Melen) et le lycée publique de Bikele. C’est donc trois lycées, dont deux établissements secondaires de la commune de Libreville et un établissement de la commune de Ntoum, qui ont bénéficié de cet acte de solidarité de la Cnamgs.

Selon le conseiller du directeur général de la Cnamgs, cette initiative s’avère salutaire pour les établissements concernés. «Nous avons fait un constat, malheureusement, que les infirmeries n’existaient que de nom. Donc nous avons pris l’initiative avec la bénédiction du ministère de la Protection sociale, et depuis le 12 nous avons déployé justement les kits en produits pharmaceutiques à tous les établissements de l’estuaire qui constituent la première étape», a indiqué Guy-Francis Bignoumba.

S’exprimant lors de ce périple, le représentant du ministère de la Protection sociale n’a pas manqué de saluer cette action lancé par la Cnamgs organisme sous tutelle dudit ministère, avant de solliciter des responsables de ces établissement de faire bon usage de cette dotation. «Notre souhait c’est que vous en fassiez bon usage pour la santé et la protection sociale des élèves», a relevé Justin Ondo Essono.

Un appel qui a été entendu, et salué par Christian Angoue, proviseur du lycée évangélique Nang Essono Samuel de Melen. «Les maladies en milieu scolaire sont une menace pour la santé et la scolarité de nos enfants. Ce don de médicaments permettra, j’en suis convaincu, d’accroître nos capacités de riposte face à ces maladies», a-t-il indiqué., tout en rassurant ses hôtes sur l’utilisation à bon escient de ce matériel pharmaceutique.

Ce programme qui concerne,  dans un premier temps, tous les établissements scolaires de l’Estuaire, s’inscrit dans la mise en oeuvre du plan quinquennal 2018-2022 de la Cnamgs dont la stratégie s’appuie sur la prévention sanitaire et la solidarité. Une campagne, qui selon les propos du conseiller du Directeur général de la Cnamgs, se poursuivra dans les semaines qui suivent dans les autres provinces du Gabon.