samedi,27 novembre 2021
AccueilA La UneDistribution de kits alimentaires: Faustin Boukoubi oppose une fin de non-recevoir à...

Distribution de kits alimentaires: Faustin Boukoubi oppose une fin de non-recevoir à Noureddin Bongo

Ecouter cet article

Sollicité par le biais d’une lettre de Noureddin Bongo Valentin, sur l’éventualité pour les élus de la Chambre basse du Parlement de réceptionner des denrées alimentaires du Coordonnateur général des affaires présidentielles afin de les distribuer ensuite à leurs électeurs dans le cadre de la chaîne de solidarité initiée et soutenue par le chef de l’Etat, Faustin Boukoubi a renvoyé  subtilement son interlocuteur à ses chères études. Pour le président de l’Assemblée nationale, son institution a des prérogatives qui ne sauraient cadrer avec cette demande.

L’art du contre-pied, c’est assurément ce que vient de maîtriser l’Assemblée nationale qui par le canal de la sortie intelligente de son président Faustin Boukoubi, a en quelque sorte désavoué le Coordonnateur général des affaires présidentielles dans sa volonté de faire distribuer des kits alimentaires aux électeurs par les députés. 

L’ancien secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG) a d’abord ingénieusement reconnu la légitimité de la procédure de Noureddin Bongo Valentin. « Mes chers collègues, à la suite de l’appel à la solidarité du Chef de l’État, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, beaucoup de personnes se sont mobilisées en apportant leurs contributions multiformes. Les Députés ont été parmi les premiers à réagir en apportant leur contribution personnelle. Si un citoyen, quel qu’il soit, croit utile de passer par les Députés pour exprimer sa solidarité, c’est sûrement en reconnaissance de notre ancrage au sein de la population à qui il voudrait adresser sa contribution », a-t-il mentionné. 

Passé cette concession empreinte de circonspection et de délicatesse caressant dans le sens du poil le Coordonnateur général des affaires présidentielles, comme pour lui faire avaler la couleuvre, Faustin Boukoubi a ensuite réajusté son propos. « Notre rôle doit consister à communiquer aux représentants locaux de l’Exécutif, les informations dont nous disposons, afférentes notamment aux familles nécessiteuses. Nos collaborateurs sur place peuvent fournir ces informations aux intéressés. Nous avons évidemment d’autres activités à mener au sein de l’hémicycle et même sur le terrain éventuellement. Bon courage et prudence à tous. Que Dieu protège davantage notre cher Gabon », a-t-il poursuivi. 

Un Désaveu tout aussi subtil au terme duquel on ne lit aucun consentement de l’Assemblée nationale et partant de son président à accéder de quelque façon que ce soit à la requête de Noureddin Bongo Valentin. En fin de compte même en usant des nuances sémantiques dans le but de se départir d’une certaine crudité pour ne pas vexer ce dernier, un seul fait d’une clarté inouïe brille par son évidence, Faustin Boukoubi a tout simplement dit non au fils du président de la République. 

Laissez votre commentaire

Gabon Media Timehttp://gabonmediatime.com
Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.
Enami Shop