Disparition mystérieuse d’un navire pétrolier au large des côtes gabonaises

Le Pantelena © D.R

Le mardi 14 août 2018, le Pantelena, un navire pétrolier a disparu à 74 kilomètres du port d’Owendo. Battant pavillon panaméen, le navire comptait à son bord 17 Georgiens et 2 Russes. Une enquête est en cours pour déterminer les causes de cette disparition survenue dans le golfe de Guinée.

En provenance de Lomé au Togo, le navire se dirigeait vers Libreville, où la Société gabonaise d’entreposage de produits pétroliers (SGEPP) l’attendait pour une livraison, a révélé une source de la capitainerie du port d’Owendo. Cependant, à seulement 40 miles nautiques soit 74,08 km, dans le golfe de Guinée, le Pantelena a cessé d’émettre.

«Fortement préoccupé par le sort de ses citoyens, le service de presse du ministère géorgien des Affaires étrangères, relayé par gordonua.com,  a annoncé, le 17 août, que le dernier contact avec le navire avait eu lieu le 14 août, alors qu’il se trouvait dans le golfe de Guinée», a rapporté Gabon Review .

Alors que l’administration du port gabonais reste muette sur cette actualité, la diplomatie russe se mobilise pour ses ressortissants perdus en mer. Elle n’exclut d’ailleurs pas le fait que ces derniers aient été les malheureuses victimes d’un acte de piraterie. Une hypothèse soutenue par un représentant de la société intermédiaire entre le propriétaire du navire et les marins géorgiens, lequel a envisagé lors d’un entretien dans une chaîne de télévision géorgienne, que «le navire pourrait avoir été arraisonné par des pirates».

En effet, le golfe de Guinée, dans lequel se trouve le Gabon, est l’un des plus dangereux réseaux de piraterie, au niveau mondial. L’année 2018 y a déjà enregistré 107 incidents dont 4 détournements de navires et 25 enlèvements. Pourtant en 2013, un sommet réunissant les communautés économiques des Etats d’Afrique Centrale et de l’ouest, ainsi que la Communauté du Golfe de Guinée (CGG) a permis de mettre en place un réseau intercontinental, afin de sécuriser le transport maritime. Toutefois, il semble que ce dernier demeure impuissant face à la détermination des pirates.

Laissez votre commentaire