mercredi,8 décembre 2021
AccueilDerniers articlesDisparition de Rinaldi : la famille dément la nouvelle de son décès

Disparition de Rinaldi : la famille dément la nouvelle de son décès

Ecouter cet article

Les populations étaient en émoi lorsque des internautes et certains médias annonçaient ce dimanche 19 janvier 2020 au soir « le décès » du petit Rinaldi Ngoua Abagha, en indiquant même détenir des images du corps « décapité » de cet enfant de 3 ans. Joint au téléphone, la famille du porté disparu a tenu à démentir la nouvelle tout en marquant son indignation vis-à-vis des personnes qui ont répandu cette fausse nouvelle. 

Larmes et colère ont animé les publications des populations gabonaises dans la nuit de dimanche 19 à lundi 20 janvier 2020. Et pour cause, des internautes avaient sciemment répandu la nouvelle reprise par certains médias selon laquelle le petit Rinaldi Ngoua Abagha avait été exécuté par des ravisseurs, à la suite d’un non règlement de rançon exigée audiblement par un supposé Camerounais. Pis, ces personnes férues de « like » se sont permises d’affirmer avoir les images dudit crime crapuleux.

Soucieux de démêler le vrai du faux dans cette affaire aux multiples versions, la rédaction de Gabon Media Time a contacté la famille anxieuse.  « Comme tout le monde nous avons lu que Riri a été tué ou décapité. Nous ne savons pas d’où ils tiennent ces informations mensongères. Il n’en est rien. La famille est indignée face à ces gens qui ne montrent aucun intérêt à la vie d’un enfant de 3 ans », a déclaré un membre de la famille. Une sortie pleine d’émotion qui dénonce l’insensibilité de certains acteurs du monde virtuel. 

Rappelons à toute fin utile que des investigations ont révélé que les images publiées seraient tirées d’un article de A-Taste-Of-Africa daté du 10 juillet 2018 dans lequel il met en exergue les exactions faites contre les enfants du biafra au Nigeria. Ainsi, les personnes qui se sont engagées à soutenir la famille et à retrouver le bambin introuvable peuvent continuer leur combat.

Le petit Rinaldi est donc toujours porté disparu depuis le dimanche 12 janvier dernier, date de sa disparition au village Abee Bizang à 27 km de Bitam. Vivement que la justice qui s’est saisie de l’affaire arrive à faire toute la lumière sur ce fait et que l’enfant Rinaldi regagne enfin sa cellule familiale. 

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop