Dialogue politique : Mboumba Nziengui se réjouit des «avancées notables»

Mathieu Mboumba Nziengui © D.R

Ce samedi 10 juin 2017, à son siège sis à Awendjé dans le 4ème arrondissement de Libreville, la tendance légaliste de l’Union du peuple gabonais (UPG), chapotée par Mathieu Mboumba Nziengui a tenu une conférence de presse au cours de laquelle elle a donné son sentiment sur le dialogue politique lancé par Ali Bongo Ondimba.



Ce point de presse a été l’occasion pour le président de l’aile légaliste de l’Union du peuple gabonais de se réjouir des «avancées notables» enregistrées dans la perspective de la consolidation de la démocratie, notamment dans le cadre de la transparence électorale. Pour Mathieu Mboumba Nziengui les responsables politiques qui se le réclament ont raté l’occasion d’apporter leur pierre à la refonte d’un nouveau cadre institutionnel, rapporte le quotidien l’Union sur son site internet.

Par ailleurs, Mathieu Mboumba Nziengui a adressé un message aux détracteurs du rendez-vous d’Angondjé qui estiment insatisfaisantes ses conclusions. «Il est impossible de tout obtenir, car chacun vient défendre ses positions». Malgré tout, a-t-il poursuivi, «l’on doit se féliciter des résultats obtenus à Angondjé, notamment l’adoption du vote uninominal à deux tours pour toutes les élections politiques, la fixation du mandat des membres de la Cour constitutionnelle à 9 ans non renouvelable, etc.»

En outre, la décision d’accorder désormais aux partis politiques des subventions lors des campagnes électorales et référendaires apparaît aux yeux du leader de l’UPG légaliste comme une «avancée fondamentale».

Laissez votre commentaire