Dialogue national pour l’alternance : le bilan à mi-parcours de Chantal Myboto-Gondjout

Le dialogue national pour l’alternance organisé autour de Jean Ping, s’est poursuivi ce mercredi 21 décembre 2016 au Noé palace sous plusieurs ateliers, parmi lesquels, l’atelier  “expression libre’’, dirigé par Jacques Adiahenot.

Au sortir de ces échanges journaliers entre  les populations venues nombreuses et les responsables politiques,  Chantal Myboto-Gondjout vice-présidente  de ce cinquième atelier, saisit par notre rédaction s’est exprimé sur l’intérêt de cette “expression libre’’ : « j’ai trouvé que c’est un atelier qui était nécessaire, parce qu’il a permis à nos compatriotes de s’exprimer librement, et de dire franchement ce qui leur venait du fond du cœur ; et cela permettra au président Jean Ping d’avoir une meilleure vision de la situation ».

Ce dialogue aura le mérite d’avoir transcender les problématiques politiques pour aborder les questions économique, sociale et culturelle du pays comme l’a rappelé Chantal Myboto-Gondjout.  “l’atelier expression libre’’ était aussi, selon la vice-présidente, une occasion  donnée à « ceux qui sont souvent dans les quartiers et qui n’ont pas l’habitude d’entrer en contact et de parler directement aux responsables, et comme les responsables étaient aussi les membres des ateliers, cela a permis de nouer des nouvelles relations et c’est cela que nous voulons pour la nouvelle République » a-t-elle conclu.

En attendant les résultats de ces rencontres,  Chantal Myboto-Gondjout s’est réjouie des avancées de ses échanges qui ont pour crédo « vive la nouvelle démocratie ».

Laissez votre avis