Dialogue national : Les attentes des «Jeunes Conscients»

Le samedi 13 mai dernier, les «Jeunes Conscients» ont organisé une conférence de presse à Nzeng-Ayong dans le 6ème arrondissement de la commune de Libreville. Les membres de ce mouvement demandent que les décisions du dialogue soient totalement respectées et affirment leur soutien à Ndemezo’o Obiang.

Rappelant que ce n’est pas la première fois que le Gabon organise de telles assises, sitant en exemple, la Conférence nationale, les Accords de Paris et les Accords d’Arambo qui, selon Engourou Franck, porte parole des «Jeunes Conscients», «n’ont rien apporté au quotidien des gabonais».

Les jeunes de cette plate forme disent attendent beaucoup des conclusions issues du dialogue organisé par Ali Bongo Ondimba. « Nous renouvelons espoir et notre espérance au dialogue actuel quant à l’applicabilité des décisions qui seront retenues.», a martelé la porte parole.  

Les Jeunes Conscients lancent en outre, un appel à René Ndemezo’Obiang à qui  ils rappellent de faire entendre la voix de l’opposition dont il est le fervent représentant à ces assises. « nous vous prions de peser de tout votre poids, de toute votre intelligence, de toute votre sagesse et de toutes vos tactiques politiques pour que les conclusions de ces assises puissent être appliquées », a poursuivi Engourou Franck

Ainsi donc, ces jeunes estiment que René Ndemezo’Obiang de par ces actes pourraient  se hisser et entrer dans l’histoire du Gabon comme Joseph Rendjambé, Simon Oyono Aba’a et Paulin Obame Nguema mais à une seule condition, qu’au sortir du dialogue, «les gabonais vivent mieux qu’auparavant», a-t-il conclu.

Laissez votre avis