Dialogue national :  Jean Marcel Malolas rejette l’appel d’Emmanuel Issoze-Ngondet

Dans sa parution n°12306 du 26 décembre dernier, le quotidien l’Union évoquait la participation de l’Union républicaine pour la démocratie et le progrès (URDP) au dialogue sans tabous initié par Ali Bongo. Une information erronée à laquelle le président dudit parti a apporté un droit de réponse.

Jean Marcel Malolas, dans une correspondance datée du 8 janvier 2017, adressée au Premier ministre a remis les pendules à l’heure, rappelant que « l’Union Républicaine pour la Démocratie et le Progrès (URDP) vient de prendre une part active au dialogue national pour l’alternance, organisé par la Coalition pour la Nouvelle République, autour du Président Jean Ping ». De ce fait, une participation à ce second dialogue ne saurait être envisagée.

L’URDP  qui refuse tout accointance avec le parti démocratique gabonais précise avoir déjà participé « au dialogue national pour l’alternance » prôné par Jean Ping. Lequel « est conforme, non seulement à l’idéologie, mais aussi à l’éthique de notre parti qui oeuvre depuis toujours pour l’alternance et le changement » a précisé Jean Marcel Malolas avant de rajouter « tout acte qui viserait à vouloir inscrire l’URDP à votre dialogue est nul de nul effet ».  Rideau !

Tout est désormais clair entre le gouvernement et l’URDP, rappelons que le dialogue initié par Ali Bongo aura lieu après la Coupe d’Afrique des Nations que le Gabon organisera du 14 janvier au 5 février 2017.

Laissez votre avis