Développement du secteur financier: les bailleurs de fonds optent pour une meilleure implication

Des experts financiers lors de la cloture de l'Atelier sur sur le développement du secteur financier de l’Afrique centrale © GMT

Du mardi 29 au mercredi 30 janvier dernier s’est tenue dans un hôtel de Libreville, le dialogue sur le développement du secteur financier de l’Afrique centrale. Cette rencontre avait pour objectif l’identification des obstacles du développement dudit secteur au niveau de la sous-région et la proposition des solutions susceptibles de  dynamiser et favoriser sa croissance. A l’issue de cet atelier, les bailleurs de fonds ont opté pour une meilleure implication de leur part.



Cette rencontre qui traduit une fois de plus l’engagement de la Banque africaine de développement (BAD) à travailler avec tous ses partenaires  s’inscrit selon son directeur du département développement du secteur financier Stefan Nalletamby dans l’optique « d’améliorer la capacité du secteur financier à mobiliser et à financer les secteurs économiques-clés dans les pays de l’Afrique centrale ».

Lors de cette réunion, les experts de la finance sous régionale CEMAC ont plaidé en  faveur d’une meilleure implication des bailleurs de fonds et des acteurs du secteur financier dans l’élaboration des réformes en cours, et leur soutien à l’approfondissement des instruments financiers. Les échanges entre les différents participants ont également permis « d’identifier les nouvelles opportunités notamment la collaboration étroite entre les institutions financières régionales ».

C’est en formulant le voeu de voir cette expérience se renouveler afin de faire une évaluation de l’application des résolutions et des initiatives prises lors  de ce dialogue de Libreville que le représentant de la Banque africaine de développement a procédé à la clôture des travaux.

Pour rappel, le dialogue sur le développement du secteur financier de l’Afrique centrale organisé conjointement par la BAD et la Making finance work for Africa (MFW4A) sur le thème « Accélérer le développement et l’intégration du secteur financier de l’Afrique centrale » a vu la participation du vice-président de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) Marcel Ondele, du secrétaire général de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) Désiré Guedon, du secrétaire d’Etat aux Finances et au budget de la République du Tchad Ahmat Alkhoudar Ali Fadel et de nombreux experts.

Laissez votre commentaire