Dette intérieure : l’Etat solde 1,7 milliard de Fcfa

© D.R

Dans le cadre de l’application de son Plan de relance économique (PRE) et des engagements pris avec le FMI, l’Etat gabonais a récemment versé 1 milliard 700 millions de Fcfa à plusieurs entreprises locales. Une véritable bouffée d’oxygène qui permettra à plusieurs PME-PMI d’éviter l’asphyxie économique.



Nonobstant, le contexte économique difficile, l’Etat tient absolument à mettre en œuvre son Plan de relance économique tout en réduisant ses créances vis-à-vis des entreprises locales. Dans une interview accordée au quotidien l’Union, Simon-Landry Aninga Mangoye, président du collectif national des PME-PMI, confirme cette assertion. «L’Etat a dégagé, pour plusieurs entreprises locales, un montant de 1 milliard 700 millions de francs. D’autres dossiers sont en cours de traitements», a-t-il précisé.

Si l’action de l’Etat semble salutaire, elle demeure toutefois confrontée à une difficulté majeure: la problématique de la surfacturation et de travaux non réalisés par certaines entreprises. Ce qui a pour conséquence immédiate le retardement du règlement de la dette. Relancé sur la question, Simon-Landry Aninga rassure et estime cependant que le ministre de l’Économie, Régis Immongault, et son collègue du Budget, Fabrice Andjoua Bongo Ondimba, veillent au grain.

Inscrit au rang des priorités gouvernementales, l’apurement progressif de la dette intérieure est désormais effectif. Une dette qui plombe l’économie, en tuant la trésorerie de plusieurs entreprises les forçant ainsi aux licenciements de masse et ou à la fermeture.

Laissez votre commentaire