lundi,23 mai 2022
AccueilDerniers articlesDesserte en eau: vers la fin du calvaire des détenus de la...

Desserte en eau: vers la fin du calvaire des détenus de la prison centrale

Ecouter cet article

Le vendredi 18 février dernier, le ministre d’Etat en charge de l’Énergie, Alain-Claude Bilie-By-Nze, et sa collègue de la Justice, Erlyne Antonela Ndembet-Damas, ont visité le chantier de réfection, de réhabilitation, de renouvellement et d’extension des canalisations d’eau de la prison centrale de Libreville. Des travaux qui entrent dans le cadre du Programme intégré pour l’alimentation en eau potable et l’assainissement de Libreville (PIAEPAL), dans son volet eau potable.

Le ministre en charge de l’Énergie et des Ressources hydrauliques, Alain-Claude Bilie-By-Nze, et sa collègue de la Justice, Erlyne Antonela Ndembet-Damas ont récemment effectué une visite sur le terrain afin de vérifier l’avancée des travaux de réhabilitation, de réfection et d’extension des canalisations d’eau potable de la prison centrale de Libreville. Des travaux dont l’objectif à terme permettra l’amélioration des conditions de détention, notamment une meilleure desserte en eau potable au sein de la maison d’arrêt de la capitale gabonaise. 

Une avancée des travaux saluée par le ministre de la Justice, Erlyne Antonela Ndembet-Damas. « La prison centrale étant un lieu, quand bien même privatif des libertés, où il y a beaucoup de monde, c’est une priorité pour le gouvernement de l’alimenter en eau régulièrement. Il y a de l’eau, mais pas suffisamment. Il était donc important que nous fassions un point d’honneur à l’alimenter en eau » a-t-elle déclaré. 

Pour sa part, le ministre en charge de l’Énergie et des Ressources hydrauliques, Alain-Claude Bilie-By-Nze rappelant que pour le chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, le respect des droits humains et de la personne humaine, a rassuré son homologue de la Justice quant à une livraison prochaine des travaux. « Nous gardons bon espoir madame la ministre, pour que ces travaux aillent à leur terme dans les délais contractuels et ensuite, peut-être qu’on viendra au mois de mai pour la mise en service définitive » a-t-il déclaré.

Pour rappel, le Programme intégré pour l’alimentation en eau potable et assainissement de Libreville (PIAEPAL)  d’une valeur de 77 milliards de Francs CFA, pour le Grand Libreville est mis en œuvre par la Banque africaine de développement (BAD) et le gouvernement gabonais. Lequel vise l’amélioration de la desserte en eau potable et en électricité dans plusieurs quartiers de Libreville, Owendo, Akanda et Ntoum

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Global Media Time Gif
Enami Shop