« Désormais personne n’échappera à l’impôt »

Confronté à une rareté des ressources financières et à des tensions de trésorerie consécutives non seulement à une chute des recettes pétrolières et à une baisse substantielle des recettes fiscales et autres taxes, le gouvernement envisage de redynamiser le processus de collecte des administrations des douanes et des impôts afin de renflouer les caisses.

La crise économique que traverse le pays est-elle en passe d’être résolue ? C’est la question que se pose les spécialistes en économie, tant la situation socio-économique semble incertaine, le gouvernement faisant des pieds et des mains pour trouver une solution durable pour redonner un nouveau souffle à l’économie gabonaise. A ce titre, les autorités gabonaises, envisagent d’optimiser la collecte des redevances fiscales et taxes assimilées.

Il s’agira notamment de l’élargissement de l’assiette fiscale, qui comprend la fiscalisation du secteur informel, la fiscalisation du patrimoine immobilier et foncier, l’application des dispositions du Code Général des Impôts relatives au précompte de l’IRPP ; l’amélioration du rendement des contrôles fiscaux et le renforcement de l’action en recouvrement. Celle-ci consistant  à agir avec beaucoup plus d’efficacité sur l’apurement des restes à recouvrer et prévenir les accumulations ainsi que l’apurement des régimes suspensifs.

En outre le gouvernement entend créer « une entité de revenus consacrant la fusion de la douane et des impôts pour améliorer la mobilisation des recettes » ; mais aussi la mise en œuvre d’un programme de réduction des dépenses fiscales et la mise en place d’un « guichet unique » spécialement dédié à ces opérations ; enfin il entend communiquer plus efficacement sur les mesures fiscales, elle consistera à promouvoir le consentement à l’impôt et renforcer le civisme fiscal, « désormais personne n’échappera à l’impôt ».

Dans cette optique « des avis de redressement des services fiscaux ont d’ailleurs été adressés à certains opérateurs économiques et autres contribuables », il est également à préciser que le gouvernement a lancé « des inspections de contrôle dans les principaux services fiscaux et douaniers pour prévenir les fraudes organisées et lutter davantage contre la corruption ».

Laissez votre avis