Des vignettes estampillées Airtel sur les taxis d’Owendo

Jeanne Mbagou, mairesse d'Owendo et Cyril Ondzigui, directeur marketing d’Airtel Gabon © GMT

Ce mercredi 11 avril 2018, la mairie centrale de la commune d’Owendo était  le cadre de la cérémonie officielle de collage des vignettes pour le compte de l’année en cours. En présence de la mairesse Jeanne Mbagou et des représentants d’Airtel Gabon, les premiers taxis ont reçu leurs numéros de portières estampillées de l’emblème de la ville, du logo d’Airtel Gabon et du message «Protégeons notre environnement. La propreté est l’affaire de tous».

En partenariat avec Airtel Gabon, la mairie d’Owendo a procédé ce mercredi, au lancement de l’opération de collage des numéros de portières sur les taxis de la commune d’Owendo. Un accompagnement de l’opérateur de téléphonie mobile qui entre dans la cadre de sa politique sociale.

Ce sont au total 2000 vignettes de taxis qui ont été mises à la disposition du conseil municipale d’Owendo par Airtel Gabon avec la possibilité d’une rallonge si la demande venait à augmenter.  Une action que le directeur marketing d’Airtel Gabon, Cyril Ondzigui, a inscrit dans le cadre de l’engagement social de l’entreprise. «Airtel est une entreprise citoyenne qui oeuvre pour l’environnement et c’est dans ce cadre que nous avons été sollicité par la mairie et ensemble nous avons travaillé pour un partenariat gagnant-gagnant qui est celui de véhiculer un message sur la protection de l’environnement», a-t-il précisé.

La mairie d’Owendo qui est à sa première collaboration avec Airtel Gabon s’est réjouit de ce soutien par la voix de la présidente du conseil municipal, Jeanne Mbagou. «Airtel qui est une société de téléphonie mobile  fait beaucoup dans notre pays et nous avons jugé, nous le conseil municipal de la commune d’Owendo utile de travailler et d’unir nos efforts avec Airtel dans ce challenge visant à la protection de l’environnement», a-t-elle précisé.

Ayant choisi cette année d’inscrire sur les vignettes de taxis, un message sur la protection de l’environnement, Jeanne Mbagou a expliqué que «cette mention est formulée à l’endroit des administrés de la ville d’Owendo», mais aussi à ceux des autres localités car, «la propreté contrairement à ce que les gens pensent n’est pas l’affaire de la mairie seulement ou du gouvernement. C’est l’affaire de tout le monde. Tout le monde doit s’impliquer pour la protection de l’environnement», a-t-elle conclu.

 

Laissez votre commentaire