dimanche,20 septembre 2020
Accueil Derniers articles Des jeunes disent non aux insultes, au pillage, à la casse pour...

Des jeunes disent non aux insultes, au pillage, à la casse pour se faire entendre

« Jeunesse et responsabilité politique », tel était le thème du premier congrès politique de la jeunesse, organisée par la plateforme de Concertation de la jeunesse gabonaise (Cjga) tenu du 14 au 15 février dernier à Libreville. Un événement qui a réuni près de 1200 jeunes, selon Gabonactu, lesquels ont notamment été invités à ne plus insulter, casser, marcher ou piller pour se faire entendre lors des revendications.

Encourager les jeunes à la prise de conscience, malgré les nombreux couacs qui gangrènent la société gabonaise, tout en adoptant une posture beaucoup plus dynamique et responsable en cas de protestation. Tel a été l’essence même de ce premier congrès politique de la jeunesse gabonaise par la Cjga. Son président Rodrigue Massiya Koma s’est montré ferme. 

« Insulter, casser, marcher et piller, nous disons plus Jamais ça », a-t-il instruit aux différents jeunes des associations de jeunesse, des partis politiques (majorité et société civile) présents lors de ce tout premier congrès de la jeunesse politique. Selon lui, la jeunesse a besoin d’être occupée de manière responsable. « Si cette jeunesse est occupée de manière responsable, on évite le danger, on évite la casse », a-t-il dit. 

Dans ce même ordre d’idées, soulignant le rôle crucial de l’éducation, les convives, ont recommandé la relance du projet de construction de nouvelles universités spécialisées dans quatre villes du pays, notamment Mouila, Oyem, Port-Gentil et Booué, ainsi que la mise en place d’une véritable politique de formation professionnelle « pour les insérer dans la vie active ».

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt