Des élèves du lycée Blaise Pascal interpellés pour détention et consommation de stupéfiants

© DR

L’affaire fait grand bruit et aurait même pour conséquence l’intervention officieuse de l’ambassade de France. Le site d’actualité Africapostnews, nous rapporte que l’Office centrale de lutte anti drogue (Oclad) a procédé à l’interpellation de plusieurs élèves du lycée Blaise Pascal, cette descente aurait été consécutive à des informations faisant état  de consommation de Tramadol et de Codeïne au sein de l’établissement.



La dizaine d’élèves interpellés par la Brigade de lutte anti-drogue, se trouvaient au lieu-dit «la colline», situé à une centaine de mètres de l’établissement. Une situation qui aurait contraint les parents des mis en cause de saisir les autorités consulaires, c’est suite à l’intervention de ces derniers que les enfants des ressortissant français mais aussi de  personnalités gabonaises scolarisés dans cet établissement ont été mis en liberté.

La descente des agents des forces de l’ordre aurait été motivée par un signalement faisant état de trafic et de consommation de stupéfiant, d’ailleurs un élève joint par téléphone par Africapostnews affirme que certains d’entre eux ont été retrouvés en possession de chanvre indien.

Les parents quant à eux, par la voix du président de l’association des parents d’élèves ont dénoncé l’usage disproportionné de la force contre des élèves mineurs et se réservent le droit  de porter plainte. Nos confrères poursuivent en soulignant que certains témoins affirment que des policiers auraient profité de l’interpellation pour s’adonner à des attouchements sexuels sur mineurs. «Ils ont touché les seins des enfants», a affirmé un proche d’un enfant.

Gabon Media Time a contacté la responsable de la communication de l’ambassade de France, qui n’a pas souhaité communiquer à ce propos. Elle nous a invité à nous rapprocher des forces de sécurité gabonaise pour avoir les informations relatives à cette affaire.

Laissez votre commentaire