Des burkinabè manifestent à Franceville après le décès d’un de leur compatriote

Des burkinabè manifestent à Franceville après le décès d’un de leur compatrioteCe mardi 07 mars 2017 à Franceville (Haut-Ogooué), dans le sud-est du Gabon, les ressortissants burkinabés ont fait une marche pour protester contre des mauvais traitements qu’auraient subi un de leurs compatriotes de la part de la police judiciaire.



Ce matin, les burkinabè de Franceville ont décidé de se lever et de marcher pacifiquement pour dénoncer ce qui s’apparenterait à une bavure policière. En effet, un de leur compatriote, retenu à la police judiciaire, aurait été torturé par des agents. Ce dernier a succombé à ses blessures à l’hôpital, ce qui a révolté la communauté burkinabé de cette partie du Gabon. 

Et pourtant, dans son article premier, alinéa 1, la Constitution de la République gabonaise dispose : «Chaque citoyen a droit au libre développement de sa personnalité, dans le respect des droits d’autrui et de l’ordre public. Nul ne peut être humilié, maltraité ou torturé, même lorsqu’il est en état d’arrestation ou d’emprisonnement». Même s’il ne s’agit pas d’un citoyen gabonais, il en va quand-même du respect des droits de l’Homme et le Code civil gabonais en son article 25 prévoit : «l’étranger jouit au Gabon des mêmes droits que les nationaux, à l‘exception de ceux qui lui sont refusés expressément par la loi.»

Il semblerait que nos forces de l’ordre n’aient pas connaissance de la loi qu’elles sont censées faire appliquer. Pire, c’est même à se demander s’ils ne marchent pas volontairement sur celle-ci. Quoiqu’il en soit, le gouvernement doit prendre des mesures pour que de tels comportements soient sanctionnés sévèrement pour redorer le blason de nos forces de sécurité et de défense, mal vues par les populations.

Par ailleurs, il aurait été préférable pour les ressortissants burkinabè de contacter l’ambassadeur de leur pays au Gabon, qui lui, devait prendre le dossier et se diriger vers les autorités compétentes.

Laissez votre commentaire