mardi,30 novembre 2021
AccueilA La UneDéraillement de train: Setrag dénonce des actes de sabotage sur la voie...

Déraillement de train: Setrag dénonce des actes de sabotage sur la voie ferrée

Ecouter cet article

C’est par le biais d’un communiqué daté du 14 novembre dernier que la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag) a révélé avoir été victime de sabotage sur la voie ferrée précisément au PK 79+400-500. Des actes répréhensibles d’une gravité extrême car ils mettent en danger la vie de milliers de passagers. Les auteurs n’ont, pour l’instant, pas été identifiés.

Engagée dans une mise à niveau totale du chemin de fer, la Société d’exploitation du Transgabonais se heurte malheureusement aux comportements malveillants d’un groupuscule d’individus qui auraient décidé de réduire en cendre les effets du délégataire de service public, par ailleurs filiale du géant Eramet. Pour preuve, des actes de sabotage ont été repérés sur lesdites installations au niveau du PK 79+400-500. 

Des actions abjectes dénoncées par la Direction générale de ladite société dans son communiqué daté du dimanche 14 novembre dernier. « Ces derniers s’en sont pris aux infrastructures ferroviaires, en déposant des traverses en bois, dans l’intention d’occasionner des déraillements de trains », est-il indiqué. D’ailleurs, cette découverte pourrait être liée au nombre d’accidents enregistrés ces derniers mois qui n’ont eu d’effets que de ternir l’image de la Setrag.

Face à cette situation des plus condamnables, Setrag a tenu à préciser que « ces actes auraient pu conduire à des conséquences dramatiques, qui ont pu être évitées grâce à la vigilance et au professionnalisme du personnel de conduite de Setrag ». À cet effet, Christian Magni, Directeur général de la filiale d’Eramet a d’ores et déjà engagé des travaux visant « au retrait de ces traverses qui posent problème », a-t-il conclu. Notons qu’une enquête faisant suite à une plainte contre X est en cours pour faire la lumière et mettre la main sur les auteurs de ces actes à portée criminelle.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop