Démocratie nouvelle: montée de tension entre Eyogo Edzang et Ndemezo’o Obiang ?

René Ndemezo’o Obiang et Patrick Eyogo Edzang © GMT

La crise que traverse Démocratie nouvelle (DN) semble être plus profonde qu’il n’y paraît. C’est du moins ce que pense savoir l’hebdomadaire L’Aube dans sa parution de ce lundi 9 avril 2018, qui fait état de tensions entre le premier secrétaire de cette formation politique, René Ndemezo’o Obiang et son poulain Patrick Eyogo.

En effet, après les dissensions venant d’un collège des vice-présidents de cette formation politique, des tensions semblent désormais perceptibles entre l’actuel ministre de l’Eau et de l’Energie et le président du Conseil économique social et environnemental. L’origine de ce divorce en instance serait l’omniscience du premier secrétaire national qui envisagerait de liquider politiquement son allié.

Selon l’hebdomadaire, tout serait parti du Congrès extraordinaire organisé les 16 et 17 février 2018 dernier. Lors de cette rencontre politique qui avait pour objectif inavoué d’écarter les vice-présidents dissidents, Patrick Eyogo en tant que deuxième personnalité du parti aurait proposé une liste de cadres à des postes de responsabilité. Une liste écartée par le bureau d’organisation qui, pour des raisons incompréhensibles a préféré choisir des personnalités obéissantes au doigt et à l’oeil au président du CESE.

Dans ce vaste plan, René Ndemezo’o Obiang serait derrière l’annonce de la candidature à Bitam de Martial Edo, qui est présenté comme un de ses lieutenants. Une situation qui selon nos confrères susciterait déjà une levée de bouclier chez les proches du ministre de l’Eau et de l’Energie, qui on peut s’en douter, envisagerait de briguer à nouveau le mandat de député dans cette localité.