jeudi,17 juin 2021
GIF-Enami Shop_GMT-v3
AccueilDerniers articlesDémission supposée d’Eugène Mba: un complot contre les Fang selon Estelle Ondo

Démission supposée d’Eugène Mba: un complot contre les Fang selon Estelle Ondo

La diffusion le week-end écoulé de l’arrêté n°00025/MI/PES/CAB-G signé du gouverneur de la province de l’Estuaire, Marie Françoise Dikoumba annonçant la convocation d’une session extraordinaire du Conseil municipal de Libreville en vue de la notification de la démission du maire central Eugène Mba n’a pas fini de susciter des réactions au sein de l’opinion. La dernière en date est celle de la députée du 2ème arrondissement de la commune d’Oyem Estelle Ondo qui voit dans la déferlante d’informations sur l’édile de la capitale gabonaise un complot contre les Fang

En effet, si l’ancien ministre des Eaux et forêts s’est interrogé sur les procédures de gestion administrative, financières et des ressources humaines en référence au rappel à l’ordre du gouverneur sur le recrutement au sein de la mairie de Libreville, Estelle Ondo a estimé que cette affaire cachait une volonté « d’écarter les Fang de tous les postes politiques importants de la République gabonaise ». 

L’élue d’Oyem s’est interrogée sur le fait que le Conseil municipal n’a jamais été saisi sur les soupçons de détournement qui ont éclaboussé le maire de Libreville. Ainsi, elle y voit une simple machination visant à éjecter Eugène Mba de l’hôtel de ville. « Eugène Mba est le deuxième maire fang de Libreville qui se retrouve ainsi éjecté, humilié alors que judiciairement sa culpabilité n’est pas encore établie », a indiqué Estelle Ondo. Ainsi, l’ancien membre du gouvernement a estimé que cette affaire n’avait d’autre but que « d’écarter la communauté fang de la gestion de la commune de Libreville » une gestion qui selon elle repose depuis feu président Omar Bongo Ondimba, sur un équilibre ethnolinguistique.  « Représentant pas moins de 40% de la population gabonaise, la communauté fang est aujourd’hui la moins représentée politiquement à tous les niveaux des institutions de l’Etat », a-t-elle regretté.

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Publicité Sunu Assurances Refresh Airtel Prevoyance