mercredi,28 juillet 2021
AccueilA La UneDécrispation dans l'intérêt de tous

Décrispation dans l’intérêt de tous

Ecouter cet article

Les temps ne sont pas faciles aujourd’hui pour les Gabonais, mais il serait illusoire de croire qu’ils l’auraient été un jour. Plus que jamais, les solutions déjà mises en œuvre qui ont fait leurs preuves pour redresser la situation sont d’actualité et demandent impérativement d’être appliquées.   

C’est dans cet esprit et fort de son expérience acquise depuis de longues années que le président de la République, SE Ali Bongo Ondimba, reçoit ces derniers temps, au Palais Rénovation, des groupements et personnalités politiques pour un dialogue « franc et constructif », selon ses propres termes. Il amorce ainsi, selon un format défini par lui-même, une démarche de décrispation politique, ainsi que d’apaisement social, ardemment souhaitée par de nombreux compatriotes. 

Tous ceux qui auraient voulu prêter au chef de l’Etat des intentions contraires à toute idée de dialogue avec l’opposition, facteur de réconciliation nationale, en seront pour leurs frais. Tout comme ceux qui dénonçaient l’opportunité d’un dialogue politique alors même que celui-ci s’impose plus que jamais dans un pays anxieux, miné par les peurs et les inquiétudes, les frustrations et les rancœurs recuites. Exit donc les partisans d’une « raideur psychologique négative » pour paraphraser feu Valéry Giscard D’Estaing.

« L’unité nationale est une réalité vivante que nous devons sans cesse améliorer et fortifier » écrivait pour sa part le président fondateur du Parti démocratique gabonais (PDG) dans « El hadj Omar Bongo par lui-même ». Nourri à la mamelle des  valeurs de paix et de progrès, Ali Bongo Ondimba prouve une fois encore qu’il est un chef de l’Etat à l’écoute de son peuple, qu’il est un homme de raison et de consensus, qui connait ses classiques : comme le veut la sagesse populaire « le roi doit pardonner les outrages faites au prince ». 

Notre Président a en effet pris de la hauteur pour pardonner les infidélités et les trahisons, privilégier la décrispation politique et sociale qui permet le fonctionnement normal et harmonieux du pays. Une décrispation qui n’a pas certes encore atteint la dimension et la célérité souhaitées, mais ces pourparlers du Palais Rénovation ont au moins le mérite d’adoucir les antagonismes politiques et sociaux qui avaient tendance à se cristalliser. Tout doit être mis en œuvre pour préserver le tissu social et éviter des tensions extrêmes qui provoqueraient son déchirement. 

« Un chef c’est fait pour « cheffer » » comme aimait à le rappeler de façon humoristique Jacques Chirac.  Nous sommes reconnaissants à notre Président de la République d’avoir ainsi rétabli la culture de la concertation et de la consultation. Merci d’avoir permis à la classe politique dans sa diversité et ses divergences, de recommencer à se parler. Ceux qui se battent sont ceux qui ont pour vocation finale de faire un jour la paix et de se réconcilier dans l’intérêt supérieur du peuple et de la Nation gabonaise. Comme je l’avais dit en d’autres temps, continuez à aller de l’avant.

Les indicateurs économiques prévoient que le PIB du Gabon atteindra une croissance de 2,1 % en 2021 et de 3,8 % en 2022. L’économie nationale devrait ainsi pouvoir retrouver graduellement son plein fonctionnement, après  avoir été durement éprouvée par la conjonction des crises : le choc pétrolier d’abord et ensuite celle en lien avec la pandémie de la Covid-19. Indéniablement, la reprise économique post pandémie s’en vient et ses perspectives sont encourageantes. Il n’y a aucune raison pour que le Gabon en soit laissé à l’écart. 

Monsieur le Président, vous savez faire, vous savez bâtir. Menez à bonne fin toutes les entreprises commencées pour le plus grand bien des Gabonais : pensez aux personnes âgées, aux handicapés, aux retraités, aux jeunes chômeurs diplômés, bref à tous ceux de vos compatriotes qui constituent la partie la plus déshéritée pour qu’ils retrouvent l’espoir. Veillez à ce que votre gouvernement applique à la lettre la feuille de route de vos politiques de développement qui réduisent les inégalités sociales. La richesse nationale ne doit pas profiter qu’à ceux qui ont la chance d’être solidement installés « près de la source ».

G. NGOYO MOUSSAVOU

Ancien sénateur de Tchibanga.

Laissez votre commentaire

Gabon Media Timehttp://gabonmediatime.com
Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.