Décharge publique : Pointe-Claire pour remplacer Mindoubé?

Le dimanche 24 décembre 2017 dernier, la question de la saturation de la décharge publique de Mindoubé, située dans le 5ème arrondissement de Libreville, était au centre d’une réunion entre le ministre de l’Intérieur, de la Sécurité, chargé de la Décentralisation et du Développement Local, Lambert Noël Matha, les directoires des entreprises Clean Africa, Averda et la Mairie de Libreville.

La situation d’insalubrité que connait Libreville et ses environs est désormais au coeur des réunions d’urgence. Entre tentative de clarification et envisagement de solution chez les différents acteurs chargés de la collecte d’ordures, Lambert Noël Matha a dénoncé la multiplicité des centres de décisions à ce sujet avant d’inviter ses hôtes à oeuvrer sans délais à la propreté de la capitale gabonaise. «La situation actuelle de notre ville menace l’environnement et la santé publique», a souligné le Ministre de l’Intérieur.

Cependant, refusant de porter sur leur société l’incapacité de l’Etat à trouver un nouveau site qui soulagerait la saturation de Mindoubé, les responsables de la société Averda disent ne pouvoir faire autrement qu’attendre les orientations du gouvernement.

Pour répondre à cette injonction, les responsables de Clean Africa disent avoir trouvé un site déclaré d’utilité publique à Pointe-Claire, dans la commune d’Owendo, pour soulager le site de Mindoubé devenu inexploitable dans le 5ème arrondissement. Selon une source proche de l’entreprise Clean Africa, la route menant au prochain site serait déjà profilée, les riverains squatters indemnisés et déguerpis. Toute chose qui suscite l’intérêt de Lambert Noël Matha et des différentes autorités compétentes qui envisagent visiter le site dans les tout prochains jours.

Laissez votre commentaire