Critique des sorties des «amis d’Ali Bongo» : le rétropédalage d’Issoze Ngondet

A la suite de la sortie de plusieurs membres influent de son gouvernement se définissant comme des «amis d’Ali Bongo», Emmanuel Issoze Ngondet semblait s’inscrire en faux face à cette initiative qui depuis quelques jours fait couler beaucoup d’encre et de salive au sein de la majoritée présidentielle. Mais peu de temps après, ce dernier a effectué un rétropédalage. Il se dit désormais solidaire des«amis d’Ali Bongo».

En effet, l’opinion se  souvient de la déclaration d’Emmanuel Issoze Ngondet concernant la multiplication de sorties médiatiques de plusieurs hiérarques du Parti démocratique gabonais (PDG), se définissant comme les réels soutiens d’Ali Bongo. Il précisait  sur son compte  Facebook officiel, le 2 août dernier que «beaucoup parlent et s’agitent, mais les paroles ne changent ni la situation économique ni sociale d’un pays»;  estimant que les conférences de presse organisées par ce groupe de personnalités politiques, menées par Pacôme Moubelet Boubeya et Alain Claude Bilie-By-Nze ne réglaient pas la crise multisectorielle que traverse le pays depuis pratiquement un an.

Le vendredi 4 août à la surprise générale, soit deux jours après sa première prise de position, certainement après avoir suivi avec attention le contenu de leur seconde sortie, le Premier ministre a changé de ton. Un rétropédalage  qui le rapproche des amis d’Ali Bongo. Il a déclaré que «face à l’âpreté du débat politique actuel, défendre l’image du Président de la République est plus qu’une mission pour la majorité»; plus qu’une mission c’est probablement une obligation.

Emmanuel Issoze Ngondet n’a pas manqué de manifester son attachement à l’action lancée par ces personnalités politiques : «mon entier soutien aux personnalités qui se sont engagées dans cette voie selon leurs atouts et leurs talents»; a-t-il martelé.

Faustin Boukoubi et Mathias Otounga Ossibadjouo  apprécieront.

Laissez nous votre commentaires