Crise post-électorale : des affiches pour demander la libération des prisonniers politiques

Suite à un appel lancé sur son compte Facebook dans lequel il demandait les noms de tous les prisonniers politiques, le jeune gabonais H.M.K a lancé une campagne d’affichage ce 26 décembre 2016.

Cette campagne vise à demander la libération des prisonniers politiques notamment les plus connus Landry Amiang et Bertrand Zibi mais également tous les jeunes arrêtés depuis le mois de juillet au rond point de la démocratie. «C’est simplement parce que je veux voir le Gabon sortir de cette dictature et les affiches en sont une des méthodes comme le précise l’auteur Gene Sharp dans son ouvrage intitulé DE LA DICTATURE À LA DÉMOCRATIE » précise l’initiateur. 

À la question de savoir quels sont les quartiers concernés jusqu’ici, il répond « pour le moment y’a que Melen au PK11 pour les autres quartiers c’est pas encore fait car ils ont encore peur du pouvoir.» plus loin, il poursuit « j’exhorte d’ailleurs tout le monde, jeunes comme vieux des quartiers à coller ces affiches. Unis nous sommes forts ».

Après les différents challenges lancés sur les principaux réseaux sociaux, le porte-à-porte des jeunes de l’opposition dans les quartiers, et la mini bande dessinée du chien jaune sympathique OGNOB place aux affiches de H.K.M. Pour ceux qui avaient des doutes, le train de la révolution non violente est encore en marche.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire