La crise économique contraint la Nationale à augmenter ses tarifs

© D.R

Dans une note de service datée du 26 février dernier, à l’attention de son personnel, le directeur général de la Nationale regionale transport (NRT), Juste Alain Mbouity a signifié à son personnel, la hausse  tarifaire sur toutes les destinations pour les personnes physiques et pour le fret. Cette hausse des prix, intervient pour faire face aux contrecoups liés à la crise économique qui secoue le pays.



La compagnie aérienne NRT, confrontée à des difficultés économiques, notamment liées aux hausses de carburants et aux taxes aéroportuaires a été contrainte d’augmenter ses tarifs de billets d’avion et de fret. «La situation de crise du pays cumulée au différentes augmentations des prix du carburant et des taxes aéroportuaires, conduit la compagnie à prendre des mesures préventives pour continuer durablement son activité», a notifié Juste Alain Mbouity à ses employés.

Par ailleurs, le directeur général a demandé à l’ensemble des agents de veiller à ce que pendant la période de «transition», «les clients et/ou usagers» soient «consciencieusement» renseignés.

Ainsi, s’agissant du billet d’avion, un adulte devra débourser 79 000 Fcfa pour un aller simple Libreville-Port-Gentil, et 94 900 ou 99 000 pour le sens inverse. Sur la destination Libreville-Franceville, le client adulte paiera 94 900 Fcfa, contre 104 000 et 120 000 francs pour le sens inverse.

La hausse des billets d’avion touche également les enfants. Ceux âgés de 0 à 24 mois, par exemple, paieront 13 500 Fcfa sur toutes les destinations. Par contre, un enfant âgé de 24 mois à 11 ans paiera 47 900 Fcfa sur la destination Libreville-Port-Gentil, et inversement. L’enfant en partance pour Franceville au départ de Libreville paiera 64 900 Fcfa.

La compagnie a également tenu compte des enfants non accompagnés, âgé de trois à 11 ans. Sur les destinations Libreville-Port-Gentil et Libreville-Franceville, notamment, ces derniers paieront respectivement 51 900 et 69 900 Fcfa.

Par ailleurs, sur toutes les destinations vers l’intérieur du pays, au départ de Libreville, la Nationale régionale transport précise que les tarifs sont valables en fonction du nombre de places disponibles.

Sur le fret, les tarifs sont fixés à 1500 francs par kilo, tout comme l’excédent de bagages. Le minimum de taxation (10 kg), pour sa part, a été arrêté à 15 000 Fcfa. Le transport de dépouilles et les services postaux connaissent également un hausse. Il en va de même de l’acheminement de plis A5, A4 et A3 respectivement fixés à 5000, 5000 et 10 000 Fcfa.

Laissez votre commentaire