Crédit d’appel et transfert d’argent : l’Arcep met en garde contre l’escroquerie

© GMT

À tous les coins de rue, fleurissent des vendeurs ambulants de services téléphoniques. Ce constat n’a pas échappé à l’œil de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), qui dans un communiqué daté du 28 juin 2018, a invité les consommateurs à la vigilance et à la dénonciation des présumés malfaiteurs.

Plus fréquents sur les réseaux sociaux en tête desquels Facebook, les prestataires de ces services frauduleux opèrent «seuls ou avec l’aide des complices». Comme tout agent agréé lambda, ils proposent la «vente de crédit ou le transfert d’argent en simulant l’envoi et la réception de messages factices qui semblent confirmer le caractère régulier de l’opération», décrit le communiqué de l’ARCEP. Tout cela au nez et à la barbe des usagers qui ne découvrent souvent le pot-aux-roses, que longtemps après le forfait.

À cet effet, Lin Mombo, président de l’autorité de régulation, appelle à «l’attention et à la vigilance», des consommateurs, leur recommandant d’effectuer leurs opérations auprès d’agents «installés à une adresse identifiée». Par ailleurs, l’Autorité invite la population à se joindre à sa croisade, en signalant toutes informations  favorisant l’interpellation de ces prestataires, «escrocs».

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire