Craignant des troubles à venir Fitch ratings abaisse la note souveraine du Gabon

© D.R

Dans un récent rapport, l’agence de notation financière, Fitch solutions macro research a revu à la baisse la position du Gabon quant au risque politique qui prévaut dans le pays, notamment depuis l’adoption des mesures gouvernementales, visant à réduire le train de vie de l’État et assainir les finances publiques, prises en Conseil des ministres le 21 juin 2018.

L’agence de notation anglaise a baissé l’indice de risque politique du Gabon, le faisant ainsi passer de 58,8 à 57,5 sur 100.  En effet, depuis l’adoption des mesures dites d’austérité, le Gabon est de nouveau exposé à des tensions sociales, qui viennent mettre une épine sous le pied du gouvernement, quant à la mise en œuvre de sa politique.

«L’incertitude sur l’orientation politique pèsera sur l’investissement. Les protestations et les troubles potentiels affaibliront la capacité du gouvernement à faire adopter des lois», a indiqué Fitch ratings, alors que les syndicats semblent déterminés à remporter son bras de fer contre le gouvernement.

D’ores et déjà, des affrontements ont eu lieu le 8 juillet dernier, au ministère de la Fonction publique, entre les fonctionnaires, réfractaires à la politique du gouvernement, et les agents de force de l’ordre qui n’ont pas hésité à faire usage des bombes assourdissantes pour disperser la foule. Une situation loin d’être réglée, car les syndicalistes amenés par la centrale syndicale Dynamique unitaire ont appelé à une grande marche dans l’ensemble du territoire, pour faire entendre leur opposition, le 13 août prochain.  

«Les compressions dans la masse salariale publique vont probablement miner le soutien du président Ali Bongo Ondimba parmi l’élite politique de sa majorité républicaine pour l’émergence, renforçant probablement les chances de l’opposition de mener une campagne électorale compétitive. Les plus grands syndicats du pays se sont unis dans l’opposition et ont annoncé une série de manifestations contre les coupes», conclut l’agence de notation.

Laissez votre commentaire