dimanche,5 décembre 2021
AccueilDerniers articlesCovid-19 : une dizaine de clandestins refoulée à la frontière avec le...

Covid-19 : une dizaine de clandestins refoulée à la frontière avec le Cameroun

Ecouter cet article

C’est à l’occasion de son point de presse journalier tenu ce mercredi 8 avril 2020 que le Docteur Guy Patrick Obiang Ndong, vice-président du Comité de pilotage du Plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus (COPIL-Coronavirus), a révélé qu’une dizaine de clandestins a été refoulée à la frontière Gabon-Cameroun dans la matinée du mercredi 8 avril. Un rapatriement qui a été rendu possible depuis le renforcement du dispositif sécuritaire aux frontières surtout avec le Cameroun voisin qui connaît une flambée du nombre de cas testés positifs au Covid-19. 

Durant son point de presse du jour qui a été marqué par l’annonce d’un nouveau cas contrôlé positif au Coronavirus portant le bilan épidémiologique à 34 personnes contaminées pour une guérison et un décès , le Dr Guy Patrick Obiang Ndong a fait un point du dispositif de riposte et de prévention aux frontières. Il a révélé pour ce faire que des personnes tentant de rentrer clandestinement au Gabon ont été refoulées par les agents des forces de sécurité et de défense assurant la surveillance dans cette partie du pays. 

« Rien que ce matin dans la ville de Bitam, notamment à la frontière, une dizaine de clandestins a été refoulée », a indiqué le porte-parole du du Comité de pilotage du Plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus. Une situation qui ne manquera pas de susciter des inquiétudes lorsqu’on sait que ce pays voisin connaît une hausse du nombre de personnes contaminées au covid-19, soit près de 500 cas. 

Par ailleurs, ce dernier s’est voulu rassurant en précisant qu’un dispositif sécuritaire a d’ores et déjà été mis en place afin d’éviter que les agents qui y sont en poste ne soient submergés par les migrants qui pourraient être de plus en plus nombreux dans les prochains jours. C’est pourquoi il a annoncé que  « le dispositif sécuritaire mis en place sera dans les tout prochains jours renforcé par des militaires et des policiers en nombre beaucoup plus important ». 

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop