samedi,19 septembre 2020
Accueil A La Une Covid-19: toute personne violant les mesures barrières sera déférée au parquet de...

Covid-19: toute personne violant les mesures barrières sera déférée au parquet de la République

C’est par le biais d’une note de service que le Commandant en chef des forces de Police nationale,  le Général de brigade Serge Hervé Ngoma a annoncé les mesures prises pour renforcer les dispositions sécuritaires relatives à la lutte contre la Covid-19 sur toute l’étendue du territoire. Au nombre de celles-ci, le défèrement au parquet de la République des personnes prises en flagrant délit de violation des mesures barrières .

Excédé par les actes d’incivisme de plusieurs personnes vivant dans le Grand Libreville et même à l’intérieur du pays, le ministère de l’Intérieur a, par l’entremise du commandement en chef des forces de police nationale, décidé de durcir le ton vis-à-vis de ceux qui n’ont pas, à ce jour, intégré l’intérêt de se protéger dans cette période de crise sanitaire. En effet, le général de brigade Serge Hervé Ngoma a par le biais d’une note de service datée du samedi 29 août 2020, listé les dispositions sécuritaires supplémentaires à observer en lien avec la riposte contre la Covid-19 au Gabon.

À ce propos, les agents de police vont désormais « déférer devant le parquet de la République, toute personne en violation des mesures gouvernementales », énonce la note de service parvenue à la rédaction de Gabon Media Time ce jour. Une prérogative reconnue à la Police Judiciaire par la loi notamment le Code de procédure pénale en son article 19 qui dispose que « la Police Judiciaire est chargée de constater les infractions à la loi pénale, d’en rassembler les preuves, d’en rechercher les auteurs et de les déférer devant les juridictions compétentes ».

Pour rappel, c’est au lendemain de la découverte du patient zéro sur le sol gabonais que le gouvernement avait opté pour le confinement intégral accompagné d’une pile de mesures de restriction. Il s’agit entre autres de la fermeture des lieux de culte et de loisirs, la limitation des rassemblements de personnes à 10 au plus et l’interdiction de la circulation non autorisée après l’heure du couvre-feu. À cela s’est ajouté l’obligation du port du masque pour tout individu dans les lieux publics. Des mesures, à ce qu’il semblerait, de plus en plus ignorées par les policiers après l’allégement du confinement partiel.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt