mardi,21 septembre 2021
AccueilA La UneCovid-19: seulement une trentaine de cas par jour depuis une semaine, Ossouka...

Covid-19: seulement une trentaine de cas par jour depuis une semaine, Ossouka Raponda dos au mur !

Ecouter cet article

Le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon (Copil-Coronavirus) comptabilise depuis une semaine moins d’une cinquantaine de cas. Une information qui a de quoi laisser entrevoir un allègement des mesures barrières devenues insupportables pour les populations. Sur la même période pas moins de 713 nouvelles guérisons, des chiffres qui remettent au goût les promesses de déconfinement du gouvernement en cas d’amenuisement des contaminations. 

Ce mercredi 26 mai 2021, la tendance baissière du nombre de cas de contamination au coronavirus se poursuit sur l’ensemble du territoire national, entre lundi dernier et hier seulement 61 nouvelles contamination sur 4 301 personnes testées soit un taux de positivité de 1,4%. Il faut comptabiliser 207 nouvelles guérisons soit plus de 700 en une semaine contre seulement 213 contaminations. Ce bilan démontre qu’il n’ y a plus qu’une trentaine de contaminations en moyenne par jour contre une centaine de guérisons. 

Le lundi 24 mai 2021, 84 cas positifs au covid-19 sur 6797 personnes testées, 289 nouvelles guérisons. Si deux nouveaux décès ont été enregistrés, le nombre de cas actifs sur l’ensemble du territoire était en deçà de la barre des 3000.  La province de la Ngounié par exemple n’a aucun cas actif depuis mercredi 19 mai dernier, celle du Woleu-Ntem une douzaine, la Nyanga, l’Ogooué-Lolo et l’Ogooué-Ivindo moins d’une centaine de cas actifs depuis plus d’une semaine, seuls une cinquantaine de personnes sont hospitalisées et une vingtaine en réanimation pour détresse respiratoire sur la même période. 

Cette tendance de contamination qui ne cesse de baisser remet au goût du jour la promesse faite par Rose Christiane Ossouka Raponda lors de son discours à la suite des émeutes qui ont eu lieu pendant le mouvement dit des casseroles en février dernier, « si le Gabon venait à enregistrer moins de 50 cas par jour, le gouvernement pourrait alléger ses restrictions en ramenant l’heure du couvre-feu à 20 heures ou 22 heures », avait-elle martelé sur les antennes de Gabon 1ère. 

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Enami Shop