dimanche,28 novembre 2021
AccueilA La UneCovid-19: Séraphin Ndaot distribue du matériel de santé aux partis politiques

Covid-19: Séraphin Ndaot distribue du matériel de santé aux partis politiques

Ecouter cet article

Une distribution du matériel de santé aux partis politiques, c’est l’exercice en cette période de Covid-19 à laquelle s’est adonnée avec un certain enthousiasme maître Séraphin Ndaot Rembogo, du reste président de Conseil national de la démocratie (CND). Une démarche inopportune qui fait insidieusement le lit à l’arbitraire à l’heure où le contexte de crise sanitaire a contraint le gouvernement à la déclaration de l’État d’urgence. Un contexte dans lequel priorité devait être donnée au personnel de santé qui au front contre ce mal invisible, crie chaque jour, à en perdre la voix, se plaignant des difficultés auxquelles ils sont confrontés dans l’exercice de leurs missions en raison du manque de matériel que Max Limoukou se donne allègrement la liberté de distribuer aux partis politiques, au nom de la politique politicienne. 

Sous d’autres cieux depuis le début de cette crise sanitaire mondiale qui menace tous les équilibres de la planète entière, les médecins au premier plan, sont les membres de la société qui inspirent respect de par leur sens du devoir qui intègre nécessairement dévotion et sacrifice dans ce contre la montre qu’il ont démarré depuis le 12 mars 2020, date à laquelle le premier cas de patient testés positifs au Coronavirus Covid-19 a été déclaré en République gabonaise. 

Une situation qui a poussé tous les gouvernements, du moins les plus consciencieux à faire du personnel de santé la priorité absolue en le mettant dans les meilleurs conditions pour combattre ce mal qui a mis à l’arrêt plusieurs pays et dont la continuité de l’Etat au Gabon, dépend nécessairement de l’issue de leur combat. Une vision que ne semble pas partager le gouvernement gabonais qui même en état d’urgence sanitaire reste englué dans les méandres de la politique politicienne. 

Il ressort des faits relayés par nos confrères de l’Union, que le président du Conseil National de la Démocratie (CND) Séraphin Ndaot Rembogo a reçu du ministre de la Santé Max Limoukou du matériel médical en grande quantité destiné, curieusement, aux partis politiques. « Le matériel médical offert aux partis politiques légalement reconnus (78 au total), par le ministère de la Santé leur a été remis, mercredi, par le président du Conseil national de la démocratie (CND), Séraphin Ndaot Rembogo. Il s’agit de masques (76 000), de thermo flashs (157) et de gels hydro alcooliques (880). Chaque formation politique a bénéficié de 950 masques, 2 thermo flashs et 11 gels hydro alcooliques » pouvait-on lire dans les colonnes du quotidien national. 

Une démarche du ministre de la Santé par ailleurs reconnue et saluée par Maître Séraphin Ndaot Rembogo. « Nous avons reçu des autorités de ce pays, une importante dotation en médicaments et dispositifs sanitaires destinés aux partis politiques légalement reconnus, membres du CND », a révélé maître Séraphin Ndaot Rembogo. Le président du CND de préciser, « Immédiatement nous avons informé les destinataires et nous avons procédé à une répartition équitable de cette importante dotation »

Au regard du caractère insolite de l’initiative de Max Limoukou, ministre de la Santé, il convient de nous poser les questions suivantes. Le personnel de santé est-il suffisamment équipé pour nous permettre de distribuer pour des mobiles qu’on ignore du matériel de santé aux partis politiques ? Max Limoukou peut-il aujourd’hui affirmer  devant les Gabonais et par ricochet les médecins et infirmiers qu’ils disposent de suffisamment de matériel pour mener à bien leurs missions ? Ces 76 000 masques, 157 thermo flashs et 880 gels hydro alcooliques n’auraient pas été plus utiles devant ces pères et mères de famille qui bravent la mort depuis 12 mars 2020 ? Quel intérêt trouvet-on à les distribuer aux partis politiques ? Pour qui et dans quel but ? 

Des questions et des incompréhensions, des inquisitions des recherche aiguës d’une réponse pertinente à la démarche jusquelà incomprise de l’opinion. Laquelle pense d’ailleurs qu’en pareil contexte, ce sont les partis politiques qui auraient dû par nécessité républicaine venir en soutien du personnel médical et non le contraire en les dépouillant du maigre matériel dont ils disposent.

Une vision que ne partage obstinément pas Séraphin Ndaot Rembogo qui qualifie au comble de l’indécence salvatrice la réception de ces kits. « Au moment où le gouvernement fait un effort, que chacune et chacun de nous aussi emboîte le pas. Que chacune et chacun de nous se comporte en bon samaritain, parce que c’est une mesure qui est salvatrice et qui concerne la protection de tous les Gabonais, quelle que soit leur étiquette », a-t-il déclaré. 

Laissez votre commentaire

Gabon Media Timehttp://gabonmediatime.com
Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.
Enami Shop