mardi,19 octobre 2021
AccueilA La UneCovid-19: Ossouka Raponda lance la campagne de vaccination au sein des administrations...

Covid-19: Ossouka Raponda lance la campagne de vaccination au sein des administrations publiques

Ecouter cet article

Compte tenu de l’urgence d’améliorer la couverture vaccinale du pays, le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda a ordonné le 21 septembre dernier, via une communication adressée aux membres du gouvernement, d’amener l’ensemble des responsables de leurs départements respectifs à se faire vacciner. Une opération qui s’étendra sur 10 jours, à compter de ce mardi 5 octobre 2021, selon un programme conjointement établi avec la Primature et le Comité national de vaccination contre le covid-19 (Copivac). 

Les équipes du Comité national de vaccination contre le covid-19 vont se déployer pendant 10 jours, soit du 5 au 15 octobre prochain, dans les différents départements ministériels. Cette opération vise à annihiler les contaminations au covid-19 dans les administrations publiques gabonaises. Elle concerne dans un premier temps, les hauts cadres de l’administration à savoir, les ministres, les secrétaires généraux et leurs adjoints, les inspecteurs généraux des services et leurs adjoints, les directeurs de cabinet, les directeurs généraux et leurs adjoints, les directeurs ainsi que les chefs de service. 

Pour montrer le bon exemple, cette opération de vaccination des personnels de l’administration publique a débuté ce mardi 5 octobre 2021 par la Primature. Elle s’est poursuivie au ministère des Relations avec les Institutions constitutionnelles et les Autorités administratives indépendantes et au ministère de l’Intérieur. Ce mercredi 6 octobre, les équipes de vaccination se sont déployées au ministère de l’Energie et des Ressources hydrauliques, au ministère de la Communication et de l’Economie numérique, ainsi qu’au ministère des Affaires étrangères . 

Pour rappel, l’annonce de cette opération à l’initiative de la cheffe du gouvernement, a été fortement critiquée aussi bien par des hommes politiques que par des acteurs de la société civile. Ces derniers estiment que le gouvernement est en train de migrer vers « l’obligation vaccinale », en violation de « certains principes fondamentaux de notre constitution », selon Geoffroy Foumboula Libeka. Un état de fait que le ministre de la Santé, le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, a vite fait de clarifier en assurant récemment qu’il n’est pas question d’obligation mais d’incitation. « La vaccination n’est, pour l’instant, pas obligatoire au Gabon. Mais elle est fortement recommandée », avait-il indiqué dans les colonnes du quotidien L’Union

Laissez votre commentaire

Enami Shop