samedi,4 décembre 2021
AccueilA La UneCovid-19: Minlama Mintogo craint une explosion sociale

Covid-19: Minlama Mintogo craint une explosion sociale

Ecouter cet article

C’est par le biais d’une déclaration rendue publique ce samedi 18 avril 2020 que le président d’Ensemble pour la République Dieudonné Minlama Mintogo a tenu à faire une évaluation à mi-parcours de la mesure de confinement général du Grand Libreville décidée par le gouvernement. Occasion pour ce dernier d’exprimer ses craintes face non seulement à l’incivisme des populations qui peinent à respecter l’ensemble des mesures prises pour endiguer la propagation du Covid-19 mais aussi l’incapacité du gouvernement à mettre en oeuvre celle annoncée par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba. 

Face à l’augmentation du nombre de cas testés positifs au Covid-19, l’ancien candidat à l’élection présidentielle de 2016 a tenu à faire un état des lieux sur le terrain du niveau de respect et le degré de mise en oeuvre   des mesures du Président de la République dans le cadre de la Lutte contre la pandémie. Un constat amère pour Dieudonné Minlama Mintogo qui à travers ses échanges avec la population a observé leur ressentiment visàvis du gouvernement qui est depuis bientôt une semaine incapable de mettre en musique les mesures d’accompagnement annoncé par le numéro un gabonais. 

Le leader politique a ainsi indiqué que de nombreux citoyens continuent de faire fi des mesures barrières recommandé par les autorités sanitaires. « J’ai aussi vu des files d’attente interminables devant les boutiques, des tenanciers des débits de boissons agglutinés devant certains  magasins à côté de leurs casiers malgré la mesure de fermeture de leurs commerces , des marchés bondés de monde »,a-t-il révélé. 

S’il a salué la discipline, la courtoisie, la rigueur et la flexibilité, des Forces de l’ordre et de sécurité, Dieudonné Minlama Mintogo n’a pas manqué de dénoncer « l’excès de zèle de certains policiers habitués aux manoeuvres peu orthodoxes connues et condamnées par tous les Gabonais». Si pour le président de l’Observatoire national de la démocratie plusieurs compatriotes ont accueilli avec une certaine euphorie, l’annonce de la création d’un  Fonds destiné au soutien des dépenses de santé des populations vulnérables, ces mêmes compatriotes ont exprimé leur crainte des risques  de mauvaise gouvernance. 

Des observations qui ont conduit le leader d’Ensemble pour le République à exprimer ses craintes sur « le risque réel de contamination de masse au coronavirus  si les dispositions pour faire respecter les mesures barrières ne sont pas prises en urgence » mais surtout le risque des violences et d’une explosion sociale si les mesures d’accompagnement  prises par le président de la République ne sont pas rapidement mises en oeuvre. C’est dans cette optique qu’il a invité le gouvernement a accéléré la mise en oeuvre desdites mesures mais aussi à impliquer la Société Civile dans la gestion de la Riposte communautaire face au Covid-19.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop