dimanche,1 novembre 2020
Accueil A La Une Covid-19: l’UNEG fustige l'inconsidération des étudiants dans la mise en oeuvre des...

Covid-19: l’UNEG fustige l’inconsidération des étudiants dans la mise en oeuvre des mesures sociales

C’est le cri de détresse lancé par l’Union des étudiants du Gabon (Uneg) à l’endroit du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba en cette période de crise sanitaire liée au Covid-19. Dans sa lettre interpellative, l’organisation estudiantine n’a pas manqué de relever la marginalisation flagrante dont font l’objet les étudiants gabonais privés de bourses et d’activités génératrices de revenus depuis le confinement du grand Libreville. 

Annoncées en grande pompe comme un accompagnement aux couches sociales vulnérables en cette période de crise sanitaire liée au Covid-19, les mesures sociales semblent n’avoir pas pris en compte les étudiants malgré leur vulnérabilité. En effet, avec la rupture injustifiée de la bourse pour bon nombre d’entre eux et l’octroi pour le compte des nouveaux bacheliers qui va à pas de tortue, cette frange de la population inactive est encore plus fragilisée. 

Face à ce qui s’apparente à un oubli manifeste et assumé de l’exécutif, l’Union des étudiants du Gabon a tenu à interpeller le président de la République Ali Bongo Ondimba sur l’inconsidération vis-à-vis de l’étudiant gabonais. « Vos adresses nous laissent perplexes. Car, nous étudiants, nous la postérité, ne nous retrouvons pas particulièrement dans ces mesures », peut-on lire dans la lettre de l’Uneg rendue publique sur Facebook mardi 28 avril 2020. 

Par ailleurs l’Uneg a mis l’accent sur la jeunesse qui a longtemps été présentée comme une priorité pour le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba. « Vous avez pensé aux entreprises, vous avez pensé aux fonctionnaires, aux retraités. Nous vous disons bravo. Mais en cette période de crise, qu’en est-il du Septennat de la jeunesse ? », une interrogation légitime puisque la jeunesse gabonaise fortement scolarisée est sans assistance en cette période difficile où même les salariés tirent le diable par la queue au quotidien. 

Pour l’Uneg, l’inconsidération du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba est telle que même les étudiants venus des provinces et n’ayant pas de parents à la capitale sont poussés aux vices quand ce n’est pas à la famine. « Monsieur le président, l’étudiant souffre, il n’a plus de bourse […] avec le confinement, il ne peut plus faire des petites bricoles pour subvenir à ses besoins quotidiens », a conclu l’association estudiantine.  

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion