mardi,1 décembre 2020
Accueil A La Une Covid-19: l’OMS prévoit 12 000 contagions au 4 août en cas de...

Covid-19: l’OMS prévoit 12 000 contagions au 4 août en cas de mesures gouvernementales inefficaces

Face à l’incivisme observé depuis l’allègement du confinement, pourrait-on s’acheminer vers une vague de contaminations dans les semaines à venir? C’est du moins ce qu’a laissé entendre le Dr. Aboubacar Inoua de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui au cours de la rencontre entre le Comité de pilotage du Plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus (COPIL-Coronavirus) et la communauté scientifique et médicale nationale a présenté une projection de l’évolution de la maladie à Coronavirus au Gabon. 

Au cours de cette présentation,  le Dr. Aboubacar Inoua a fait le point de la situation épidémiologique du Covid-19 dans le pays.S’il a précisé qu’il ne s’agissait que des simulations de modèle mathématique, Il a relevé qu’il était nécessaire de considérer ces modèles comme des outils utiles à la stratégie de riposte.  

Il a de ce fait présenté deux scénarios sur l’évolution de la pandémie qui tient compte de l’application ou non des mesures de prévention édictées par le gouvernement au sein de la population. Ainsi, le Dr. Aboubacar Inoua a révélé que si les « mesures barrières et de confinement s’avèrent inefficaces au 25 mai, le nombre de cas pourrait approcher les 1000 personnes atteintes du Covid-19 avec un coefficient de détermination de 99, c’est-à-dire qu’il y a 90% de chance que cela se réalise ». 

« Si jamais nous ne prenons pas les mesures et que la courbe devrait évoluer ainsi, au 4 août nous nous situerons autour de 12 000 cas parce que c’est une maladie qui a une évolution exponentielle. Et cette évolution peut encore être beaucoup plus sévère en cas d’évolution exponentielle si nous n’y prenons garde nous pouvons nous retrouver autour de 35 000 cas », a indiqué le Dr. Aboubacar Inoua. Ainsi, ce responsable de l’Organisation mondiale de la santé a tenu à rappeler que les mesures qui sont mises en oeuvre doivent être suivies à la lettre, pour éviter ce scénario catastrophe. 

Par ailleurs, le Dr. Aboubacar Inoua  a révélé que si jamais les mesures prises par le gouvernement s’avéraient efficaces « on pourrait avoir un plateau autour de mi-juin à environ 1 000 cas et entrevoir effectivement que le nombre de cas pourrait commencer à baisser ». Ainsi, en fonction de l’efficacité ou non des mesures préventives, en fonction du respect des décisions qui sont prises nous pouvons avoir une évolution catastrophique ou maîtrisée de la propagation du virus.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion